BFM Business

Music, la deuxième offensive d'Apple dans l'univers musical

Le service Apple Music s'appuie sur les technologies développées par Beats, la société du rappeur Dr Dre et du producteur Jimmy Lovine, acquise 3 milliards de dollars en 2014.

Le service Apple Music s'appuie sur les technologies développées par Beats, la société du rappeur Dr Dre et du producteur Jimmy Lovine, acquise 3 milliards de dollars en 2014. - Stephen Lamm-Getty Images North America-AFP

Onze ans après le lancement d'iTunes, l'entrée d'Apple sur le marché de la musique diffusée en streaming, en mode payant, est associée avec une radio Internet musicale.

Onze ans après le lancement d'iTunes, Apple tente une OPA sur la diffusion de musique en streaming. Ce service, en forte croissance, pourrait détrôner à terme le téléchargement de titres musicaux.

Apple Music est le coeur du service où seront aussi repris les morceaux achetés à partir du catalogue iTunes. Il se matérialise sous la forme d'une application pour smartphone ou tablette Apple, qui rassemblera tous les services de diffusion et de téléchargement musicaux du constructeur californien.

Sa nouvelle offre, qui sera payante, a été présentée lors de la conférence annuelle pour les développeurs (WWDC) organisée à San Francisco. Apple Music sera disponible dans plus de cent pays et facturé 9,99 dollars au mois, dès le 30 juin 2015. 

Une offre d’essai gratuite d’une durée de 3 mois sera proposée à chaque nouvel inscrit. Un tarif familial, incluant jusqu'à 6 personnes, sera lancé à 14,99 dollars/mois.

Plus étonnant, l'application sera aussi disponible à l'automne 2015, pour les smartphones Android, une première pour Apple dans le jardin de Google.

Beats One sera un radio musicale Internet planétaire

Apple Music promet également de mettre en relation les artistes avec leurs fans. Il prévoit aussi un système de recommandation, élaboré par des spécialistes, et non par des algorithmes. 

Apple arrive 8 ans après Deezer et Spotify. Le service iTunes, qui domine le marché des téléchargements numériques payants, "a plus de concurrence dans la catégorie de la musique en streaming", commente Russ Crupnik, dirigeant-fondateur de MusicWatch.

La partie gratuite du service est pour sa part basée sur évolution d'iTunes Radio, la radio Internet qu'Apple avait lancé en 2013. D'après la société de recherches spécialisée MusicWatch, iTunes Radio ne représente que 5% du temps d'écoute de musique en ligne aux Etats-Unis.

Apple Beats One devient la radio Apple sur Internet qui diffusera continûment de la musique dans le monde entier à partir de Los Angeles, New-York et Londres.

Frédéric Bergé