BFM Business

Mappy, l'alternative française à Google Maps

Mappy est un pionnier sur le secteur de la cartographie en ligne.

Mappy est un pionnier sur le secteur de la cartographie en ligne. - -

Pour ne pas rester bloqué d'interminables heures dans les bouchons sur la route des vacances ces 13 et 14 juillet par exemple, une solution française existe, elle porte le nom de Mappy.

C’est l’heure des départs en vacances avec un week-end du 14 juillet qui s'annonce très chargé sur les routes. Pour optimiser votre trajet, vous utilisez peut-être l'un des nombreux outils qu'on trouve sur le web. L'occasion de reparler d'une pépite française Mappy, qu'on a tendance à oublier à côté de Google Maps

Mappy est une entreprise française propriété de SoLocal, ex-Pages Jaunes, qui tente aujourd'hui d'imposer sa différence. Sur le marché de la cartographie en ligne Mappy fait figure de vénérable papy. Né en 1987 sur minitel, il connaît son heure de gloire au début des années 2000, à l'heure où les pages internet se chargent péniblement au son crachotant du modem.

Aujourd'hui, dix millions d'internautes continuent d'utiliser chaque mois les cartes Mappy. Un chiffre honorable, mais microscopique face à Google Maps et son milliard d'utilisateurs mensuels.

Profiter du "NSAGate"

Au fond, c'est un peu le syndrome Dailymotion versus Youtube : une pépite française qui lutte face au géant américain. Pour se faire une petite place au soleil, il faut des services différenciants. Par exemple à Bordeaux ou à Paris, Mappy a photographié l'intérieur de milliers de commerces en vue panoramique, pour que vous puissiez voir le restaurant où vous allez dîner.

Autre atout: Mappy pense pouvoir bénéficier du scandale Prism. "Quand vous utilisez Google maps, vous ne savez pas quelle est la part d'information récupérée par le gouvernement américain", affirmait jeudi 11 juillet, le patron de Mappy. Un constat qui sonne comme une évidence dans ce contexte, un acteur vraiment indépendant a clairement une carte à jouer.

Anthony Morel