BFM Business

Les opérateurs mobiles misent sur les accessoires

L'essor des objets connectés pourrait représenter une manne pour les opérateurs.

L'essor des objets connectés pourrait représenter une manne pour les opérateurs. - -

Les opérateurs dont les marges sur les forfaits s'étiolent en raison de la guerre des prix, pourraient trouver un relais de croissance grâce aux accessoires pour smartphone. Chez SFR, les ventes de coques et autres kit main libre ont doublé en un an.

Et si les accessoires vendus avec les smartphones représentaient un relais de croissance pour les opérateurs? Chez SFR, les ventes des coques, câbles ou encore écouteurs ont doublé sur un an. Une manne non négligeable, alors que la guerre des prix fait rage sur les forfaits.

L'opérateur au carré rouge a vendu en moyenne au mois de décembre, 70 euros d'accessoires pour chaque smartphone, contre 31 l'année précédente. Un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros, évidemment pas énorme à l'échelle d'un opérateur télécom, mais un revenu complémentaire qui compte, dans un contexte de guerre des prix sanglante.

La manne des objets connectés

C'est que l'offre a explosé. Des batteries externes, pour augmenter l'autonomie toujours problématique des smartphones, des coques de protection de toutes les couleurs et à tous les prix. Comme l'explique un connaisseur du secteur, l'aspect "personnalisation" est crucial.

Alors que les smartphones sont de moins en moins subventionnés, les consommateurs se rééquipent moins souvent. Mais pour avoir l'impression de changer, ils achètent des accessoires. Sans oublier les objets connectés, qui commencent à faire leur apparition chez les opérateurs.

Pèse-personne relié au smartphone ou encore traqueurs d'activité, qui mesurent le nombre de pas que vous faites et les calories que vous brûlez: le smartphone n'est plus qu'une brique centrale dans un écosystème plus large d'appareils connectés. Une mine d'or potentielle pour les opérateurs, s'ils parviennent à se les accaparer.

Anthony Morel