BFM Business

Le nouveau retard de l'Apple Watch fait aussi des heureux

Angela Arhendts, la patronne mondiale des Apple Store, explique que le retard est dû à la combinaison d'un fort intérêt du public et de l'état du stock initial.

Angela Arhendts, la patronne mondiale des Apple Store, explique que le retard est dû à la combinaison d'un fort intérêt du public et de l'état du stock initial. - AFP

La montre, qui devait arriver en boutique le 24 avril, ne sera distribuée qu’en juin. Une nouvelle qui ravit ceux qui l'ont acheté en précommande. Explications.

Ceux qui ont commandés leur Apple Watch en ligne la recevront comme prévu, ou presque. Par contre, ceux qui voulaient l'acheter dans un Apple Store devront faire preuve de patience. Selon des informations révélées par les sites américains et, cette fois, confirmées par Apple, les montres connectées ne seront pas disponibles avant… juin.

Et pour annoncer ce faux départ, c’est Angela Arhendts, la patronne mondiale des Apple Store, qui a mis les choses au clair. "En raison de la combinaison d'un fort intérêt du public et de l'état de notre stock initial, nous n'acceptons que des commandes en ligne pour le moment […] Nous nous attendons à ce que cette situation perdure tout le mois de mai." L’ex-patronne de Burberry assure que ça n’a pas été une "décision facile à prendre".

Ce serait donc le succès des premières commandes, qui seraient de plus de deux millions de montres, qui semble avoir pris Apple de court. La firme a-t-elle douté des analyses qui confirmaient le succès de la montre dès son lancement et qui promettait qu’elle s’accaparerait dès cette année 50% du marché?

La presse spécialisée analyse autrement ce contre-temps. Plusieurs titres pensent qu’Apple chercherait à profiter de ce délai pour améliorer encore les performances de la montre, notamment en terme d’autonomie et de temps de rechargement. Annoncé pour tenir une journée entière, les premiers testeurs américains, comme The Verge ou ZDNet.com, ont constaté que la montre ne remplissait pas encore cette promesse et que des efforts restaient encore à faire.

Faire rêver pour faire oublier l'autonomie

En attendant, de nombreux people continuent à arborer leur Apple Watch sur la toile. Parmi eux, Karl Lagerfeld, Katy Perry ou Pharell Wiliams qui en font l’éloge sur les sites ou les réseaux sociaux.

"C’est la première fois qu’Apple lance un produit "fashion", précise Eric Le Bourlout, rédacteur en chef de 01Net.com. Ils craignent les critiques, même mineures, et ont certainement décidé de jouer la carte des people pour que le bijou prenne la main sur un objet connecté soumis à des contraintes techniques." L’émotion doit passer avant la raison.

Car, si la montre se fait épingler sur son autonomie, tous ceux qui l’ont eu en main s’accordent pour dire que c’est une réussite en terme de design et d’ergonomie. 

Une bonne affaire pour les premiers servis

En attendant, ce retard fait le bonheur des marchés parallèles. Sur eBay, une partie de ceux qui ont réagi à temps l’ont déjà mise en vente. Pas la montre, mais leur bon de commande. Et bien sur, les prix sont en conséquence. Ceux qui estimaient que les prix d’Apple sont un peu élevés ne seront pas déçus.

Un modèle Edition à 13.000 euros dépasse les 20.000 euros, soit plus de 50% plus cher. Mais ce n’est pas le pire. Les modèles des gammes Sport ou Classic, proposé par Apple entre 400 et 600 euros sont presque multipliés par 6.

A ce tarif, beaucoup vont trouver que le délai d’Apple est encore très raisonnable.

Pascal Samama