BFM Business

Le géant chinois Tencent se renforce dans la vidéo en ligne en Asie

Tencent se renforce dans le streaming en Asie du sud-est

Tencent se renforce dans le streaming en Asie du sud-est - AFP

Le groupe Tencent a acheté le service de streaming d'Asie du Sud-Est iflix. Son but: étendre la portée de sa propre plateforme de streaming WeTV dans la région.

Tencent a annoncé jeudi le rachat d'actifs du service de SVOD (service de vidéo à la demande) asiatique iflix, ce qui va lui permettre d'étendre son offre de vidéo en ligne dans la région. Le géant chinois du numérique a indiqué avoir acquis pour un montant non dévoilé "le contenu, les technologies et des ressources" d'iflix, société présente dans 13 pays d'Asie du Sud et du Sud-Est, et dont le siège est basé à Kuala Lumpur, en Malaisie.

Cette opération "correspond à notre stratégie d'expansion de notre plateforme de streaming WeTV à travers l'Asie du Sud-Est pour offrir aux utilisateurs des contenus internationaux, locaux, et originaux de haute qualité", a indiqué le groupe dans un communiqué. Selon le média spécialisé Variety, qui cite des sources proches de l'accord, la transaction atteint "plusieurs dizaines de millions de dollars".

Si les services de SVOD américains, avec Netflix au premier rang, dominent nettement le marché mondial, des acteurs chinois ont aussi commencé récemment à s'aventurer au delà de leur marché d'origine.

Entrée en Bourse abandonnée avec la crise

L'offre d'iflix comprend de nombreux programmes originaux destinés à des marchés locaux en Asie. Certains contenus sont accessibles gratuitement et rémunérés par la publicité, tandis qu'une offre premium sans spots de pub est aussi proposée.

Lancée en 2015, le groupe envisageait une entrée en Bourse en Australie, selon des informations de presse. La crise sanitaire, qui a plongé les marchés dans la tourmente, l'a contraint à abandonner ce projet. Plombé par ses pertes, iflix a été forcé de chercher des acquéreurs, indique Variety.

Les groupes de médias internationaux Hearst, Liberty Global et Sky, avaient apporté plusieurs centaines de millions de dollars en entrant au capital du groupe malaisien.

Les groupes chinois s'attaquent au reste de l'Asie

Tencent est déjà l'un des plus gros acteurs des réseaux sociaux et du divertissement en ligne, et cherche désormais à se développer vers de nouvelles activités. Il a lancé son premier service de vidéo en ligne en Thaïlande l'an dernier mais l'acquisition d'iflix est un pas encore plus important pour son expansion.

Son concurrent chinois iQiyi, contrôlé par Baidu, a également entamé une expansion en Asie, mais avec des opérations encore modestes. 

Au cours du premier trimestre 2020, Tencent a publié un bénéfice net en hausse de 6% à 4,1 milliards de dollars, notamment grâce à un bond de la demande de pour ses jeux vidéos en ligne en pleine période de confinement.

QS avec AFP