BFM Business

La Banque Postale opte pour la voix pour sécuriser les paiements

La Banque Postale va lancer cet été une solution de paiement à distance sécurisée par reconnaissance vocale. La voix du détenteur du compte servira à valider les achats en ligne.

La sécurité reste le principal frein au paiement en ligne et l’idée de La Banque Postale pourrait faire date. L'entreprise lancera dès cet été une méthode de paiement sécurisé par reconnaissance vocale. Ce système, "Talk to pay" ("Parlez pour payer"), a été développé avec une filiale du cabinet d'ingénierie en moyens de paiement PW Consultants.

Validée par la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), cette technologie repose toujours sur un cryptogramme unique qui, à la différence de celui qui est imprimé au dos des cartes, est dynamique et inviolable puisqu’il ne sera communiqué par la banque qu’après l'authentification vocale du payeur lors d’un appel de vérification sur son téléphone mobile.

Diminuer les risques de fraude

Si la solution biométrique est simple et pratique, elle est surtout très sécurisée. Le but de la méthode est "de diminuer les risques d'utilisation frauduleuse de la carte suite à une perte ou à un vol du support, son cryptogramme visuel étant désactivé et le cryptogramme dynamique devant être généré après authentification du porteur légitime".

Cette méthode devra affronter cette année une autre technique biométrique, celle d’Apple Pay qui se base elle sur les empreintes digitales, via la Touch ID. Efficace et simple, elle n’a toutefois pas été validée par la CNIL qui rappelle que le groupe américain ne demande pas aux autorités de protection de la vie privée de valider ces technologies.

La Banque Postale qui a vu son bénéfice net augmenter de 4,4% en 2015, à 707 millions d'euros, a aussi annoncé son intention de créer à son tour une nouvelle banque 100% en ligne dès 2017.

Pascal Samama