BFM Business

L'inédite approche d'Orange pour lancer un téléphone rétro

Fabrice Coffrini-AFP

Fabrice Coffrini-AFP - -

L'opérateur va s'appuyer sur le crowdfunding pour valider l'intérêt des consommateurs pour un téléphone inspiré des vieux modèles à cadran du siècle dernier. Une méthode qui pourrait inspirer d'autres grands groupes.

Réservé aux start-up et tenants de projets en phase de démarrage, le financement participatif (crowdfunding) commence à séduire des grands groupes.

Orange a lancé sa première campagne sur la plate-forme Internet Ulule, en vue de pré-financer NeoRetro, un téléphone fixe à cadran revisitant les "codes du passé" tout en incorporant les dernières avancées technologiques.

Une des innovations se situe dans l’écouteur qui active automatiquement son microphone, tout en étant sans fil et autonome. L'objectif de cette campagne n'est pas financier, explique l'opérateur qui précise qu'il s'agit surtout de faire un "test grandeur nature" d'un produit dont la phase de conception est déjà bien avancée.

Pour un grand groupe comme Orange, ce type de démarche, outre qu'elle crée aussi le buzz sur Internet, permet de financer des produits en s'assurant de leur préfinancement par l'engagement financier de leurs futurs acheteurs.

Dans le cas du téléphone au look vintage qu'il se propose de faire financer, l'opérateur tente aussi un opération de marketing surfant sur la vague "rétro". Une manière de créer le buzz en rappelant qu'il fut, du temps du monopole des PTT, le principal fournisseur de téléphones fixes...

-
- © Orange veut faire un test "grandeur nature" en sollicitant au moins 500 contributeurs sur la plate-forme Ulule, pour financer son téléphone NeoRetro.

Les équipes en charge du design des prototypes du futur téléphone ont déjà bien avancé. Les cartes électroniques ont été validées pour assurer la faisabilité technique des différentes fonctions du produit.

Lancée le 23 juin 2015, la campagne, dont l'objectif du volume de commande, pourtant modeste, avait été fixé à 500 préventes, n'atteint toutefois pas encore atteint ce seuil, moins de 48 heures après le début.

Au cas où cet objectif serait atteint les participants au financement auraient la primeur de sa livraison au 1er trimestre 2016 à un prix réduit, avant commercialisation plus large au prix cible de 139 euros TTC.

Comme il est d'usage, pendant toute la phase de développement et d’industrialisation, qui sera confiée à Sagemcom, Orange s'engage à tenir régulièrement informés les contributeurs, en exclusivité, de l’avancement du projet.

Nul doute que le succès de la firme américaine Pebble, qui a recolté 20 millions de dollars au printemps 2015 auprès de 78.000 participants, sur la plate-forme Internet Kickstarter pour financer un nouveau modèle de montre connectée, a fait réfléchir plus d'une grande entreprise.

Frédéric Bergé