BFM Business

L'idée démoniaque de Samsung pour doubler les camions 

Ce procédé permet aux véhicules coincés derrière un camion de voir ce qu’il se passe devant pour pouvoir doubler en toute sécurité.

Ce procédé permet aux véhicules coincés derrière un camion de voir ce qu’il se passe devant pour pouvoir doubler en toute sécurité. - Capture vidéo Samsung

La sécurité routière intéresse de près les acteurs de nouvelles technologies. Et si l’on parle souvent de Tesla, d’Apple ou de Google, il ne faut pas oublier Samsung qui voudrait aussi sécuriser les routes.

Pour éviter d’avoir la vision obstruée par la présence d’un poids lourd lorsque l’on roule derrière, le géant coréen a eu une idée plutôt originale. Il a installé une caméra à l’avant d’un camion qui diffuse les images sur un système multi écran installé sur les portières arrière du poids lourd.

Ce procédé, qui corrige la luminosité pour éviter les risques d’éblouissement, permet aux véhicules coincés derrière de voir ce qu’il se passe devant pour doubler en toute sécurité. Un mode nuit permet aussi de voir la route.

Selon The Verge, le groupe aurait déposé des demandes d’autorisation aux Etats-Unis et attend l’approbation des autorités. Mais déjà, des doutes émergent sur ce système qui, selon le site, existe depuis 2009 sans avoir réussi à s’imposer.

Cette idée a été mise au point par le studio Art. Lebedev, l’inventeur d’Optimus Maximus, un clavier d’ordinateur dont chaque touche a été remplacé par un mini écran pour mieux le personnaliser.

Cette agence de design innovant a présenté il y a déjà quatre ans un dispositif similaire pour réduire les accidents de la circulation.

En 2009, une agence a présenté un système similaire à celui que Samsung dévoile aujourd'hui.
En 2009, une agence a présenté un système similaire à celui que Samsung dévoile aujourd'hui. © Art Lebedev

D’autre part, des observateurs américains doutent de la viabilité financière de l’idée. Si le tarif de la caméra n’est pas excessif, celui des écrans synchronisés pourrait dissuader les entreprises de transport de s’équiper. Car, bien sur, c’est au propriétaire du camion ou de l’entreprise de transport de le financer.

D’autant que le système V2V (systèmes de communication de véhicule à véhicule) équipera les voitures neuves dès l’an prochain aux Etats-Unis. Ce réseau transmet les données d’une voiture (position, direction et vitesse) à tous les véhicules qui en font parti. Si un conducteur a une conduite imprudente, une alerte sera lancée autour de lui aux autres chauffeurs.

Face à ce dispositif, le camion invisible de Samsung pourrait devenir obsolète avant même son apparition sur les routes. 

Pascal Samama