BFM Business

L'édition 2021 du CES, le plus grand salon high tech mondial, annulé pour cause de coronavirus

L'événement qui se déroule chaque année en janvier à Las Vegas sera remplacé par une version virtuelle en ligne.

Même si avec le temps il a un peu perdu de sa superbe, le CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas reste l'événement high tech professionnel le plus important de l'année avec près de 200.000 visiteurs et 4000 exposants. Mais il n'aura pas lieu en 2021.

Comme d'autres salons technologiques (notamment le Mobile World Congress de Barcelone), l'événement a été terrassé par le coronavirus qui circule toujours sur la planète et notamment aux Etats-Unis. Le CES qui a lieu chaque année en janvier sera remplacé par une version virtuelle en ligne.

Il y a un mois, l'organisation semblait encore envisager de tenir l'édition de 2021 en personne. Mais la nouvelle hausse des cas de contamination au coronavirus aux Etats-Unis force les décideurs à revoir leurs plans.

"Ne pas contribuer à propager la maladie"

"Nous avons conclu qu'il n'était tout simplement pas possible de rassembler en toute sécurité plus de 100.000 personnes à l'intérieur avec un virus COVID-19 qui fait rage et qu'il n'y avait aucun réel espoir d'un vaccin testé et largement disponible d'ici janvier. Le monde n'a pas besoin de plus de cas de COVID-19, et nous avons décidé de faire notre part en nous assurant de ne pas contribuer à propager la maladie", explique Gary Shapiro, président de l'association CES.

"Le CES 2021 sera différent. Il sera entièrement numérique (du 6 au 9 janvier 2021). C'est la bonne façon de se concentrer sur la cause de l'innovation en ce moment unique de notre histoire mondiale commune", poursuit-il.

Option la plus coûteuse

Si on peut s'interroger sur la pertinence d'un événement virtuel pour un salon professionnel où les participants -journalistes et acheteurs de la distribution- apprécient de pouvoir toucher et voir sous toutes les coutures de nouveaux produits, la note risque d'être salée pour les organisateurs (l'association CTA) qui devront rembourser les exposants.

"L'annulation de la présence physique, l'investissement dans un événement entièrement numérique pour 2021 et la création d'une politique de remboursement équitable étaient l'option la plus coûteuse sur la table", concède d'ailleurs Gary Shapiro.

La suite du calendrier des salons technologiques devrait être également chamboulé. Le salon des nouvelles technologies IFA, à Berlin, devrait quant à lui avoir lieu début septembre, mais en comité très restreint.

Le Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, début mars en 2021, s'oriente vers un format "hybride", qui alternera événements physiques et en ligne.

Olivier Chicheportiche