BFM Business

J'ai essayé Android après cinq ans passés chez Apple

L'Asus ZenFone 5 et l'iPhone 7 d'Apple

L'Asus ZenFone 5 et l'iPhone 7 d'Apple - BFMTV.com

Depuis la sortie de l’iPhone 5, je n’ai jamais fait d’infidélité à Apple. Pourtant, les occasions de passer sur Android n’ont pas manqué. Mais rester chez Apple, c’est l’assurance de retrouver le contenu de son iPhone à l’identique. Pour essayer, j'ai abandonné mon iPhone 7 pour passer une semaine avec le Asus ZenFone 5.

“Passez à Android, c'est facile”, promet le site d'Android. Selon ce guide, il suffirait de télécharger Google Drive, sauvegarder ses données et se connecter sur son nouveau téléphone. Simple? Pas si sûr. Depuis la sortie de l’iPhone 5 en 2012, je suis toujours restée fidèle à la firme à la pomme.

Grâce au Cloud, le contenu de mon iPhone a toujours été identique, même en changeant de modèle. Chaque SMS, chaque application est à sa place. Mais pour essayer, j’ai abandonné mon iPhone 7 pendant une semaine au profit de l’Asus ZenFone 5, sorti à la fin du mois d’avril.

L'Asus ZenFone 5
L'Asus ZenFone 5 © BFMTV.com

Un magasin d'applis beaucoup plus rapide

Avec Google Drive, j’ai pu conserver mon répertoire et mes photos. Mais malgré tous les efforts de Google, passer sur Android revient à faire une croix sur l’historique de ses textos et conversations WhatsApp. Rien de grave certes, mais y étant attachée, j’avoue avoir été un peu perturbée. En allumant l’Asus ZenFone 5, je n’ai pas remarqué de différence majeure. Renseigner son code pin, paramétrer son empreinte digitale et/ou la reconnaissance faciale... Jusque là, tout est familier.

Le téléphone étant presque vide (le ZenFone 5 est livré avec Facebook et Instagram), j'ai installé quelques applications. Première surprise, le téléchargement sur le Google Play Store est d’une rapidité sans égal. Contrairement à Apple qui impose une interface bien définie, Android laisse libre de choisir la forme et le contenu des widgets, de les placer où l’on veut… Agréable, mais un peu fouillis.

L'écran ne s'allume pas pour les notifications 

Mes premières notifications arrivent. Le téléphone vibre, un voyant s’allume, mais pas l’écran. J’ai beau chercher le réglage adéquat, je ne trouve rien. Je consulte mes collègues adeptes d’Android. On me répond: “Pourquoi veux-tu qu’il s’allume? C’est désagréable d’avoir l'œil tout le temps attiré par son écran”. Bon argument. Mais clairement, je ne m’imagine pas sans. Je découvre que par défaut, Android n’intègre pas cette fonction. Certains smartphones le permettent, mais pas le ZenFone 5. 

Interface du ZenFone 5
Interface du ZenFone 5 © BFMTV.com

J’ai des SMS non-lus. Comment suis-je au courant? Grâce à la pastille bleue sur l’icône de l’application. Une simple bulle, aucun numéro. Comment faire pour savoir combien de notifications on a sur chaque application? C'est très perturbant.

La hiérarchie des notifications 

Rapidement, je constate que les notifications ne sont pas classées par ordre antéchronologique mais regroupées par application. Android définit lui-même ce qu’il considère comme important et le place en haut de la liste. Votre dernière notification peut donc être reléguée en cinquième position. Il faudra faire avec. Là encore, aucun moyen de le paramétrer.

Je vais faire un tour dans les réglages, beaucoup plus conséquents que ceux d’Apple. Sur Android, on peut tout changer. Typographie, taille du texte, saturation des couleurs… Au final, je suis un peu déroutée et n’ose rien personnaliser. Aussi parce que je ne vois pas l’intérêt, étant habituée à suivre les choix d'Apple (et je ne m'en plains pas). 

Le confort du bouton retour 

Après quelques jours d’utilisation, je me suis rapidement faite à Android. L’interface est finalement assez similaire à celle d’Apple. Une tendance qui n'est pas prête de s'arrêter. La nouvelle version d'Android présentée le 8 mai s'inspire d'ailleurs très largement de celle de la firme de Cupertino. 

-
- © -

De retour sur mon iPhone, j'ai eu le réflexe de chercher le bouton “retour”. Cette fonction est certainement celle qui me manquera le plus en revenant chez Apple. Il est très agréable de ne pas avoir à chercher où cliquer pour revenir à la page précédente. De son côté, Apple laisse le choix à chaque application de placer où il le souhaite l’icône retour. Au détriment de l'utilisateur qui se retrouve sans point de repère. 

Malgré ses qualités, Android peut souffrir d'incohérences, parfois liées aux choix du fabricant du smartphone. Pourquoi peut-on modifier la typographie et la saturation des couleurs mais pas afficher des chiffres sur les pastilles de ses applis, ou faire en sorte que son écran s’allume pour les notifications? Laisser le choix semblerait pertinent.

iOS n'est pas supérieur à Android. Ce dernier est même parfois plus intéressant, en termes de prix bien sûr, mais aussi d'utilisation. Ceux qui souhaitent personnaliser leur téléphone au maximum seront ravis. Mais après une semaine sous Android, je peux dire qu'il y a peu de chances que je quitte l'univers - calibré mais rassurant - d'Apple, en tout cas pour le moment.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech