BFM Business

Heylo, une appli pour ne plus rater vos amis

Heylo s'est lancé en novembre 2016.

Heylo s'est lancé en novembre 2016. - Heylo

Heylo a été lancée en novembre 2016. Cette toute jeune application permet à ses utilisateurs d'être alertés lorsque leurs amis ne sont pas loin. Mais les fondateurs comptent bien pousser leur service encore plus loin.

"On se retrouve souvent au même endroit, avec nos amis, sans le savoir, à un festival, dans un même quartier ou même l'été sur une pelouse". Barnabé Rollin est parti de ce constat pour fonder, avec deux amis, Heylo. Cette application prévient lorsqu'un ami est dans un rayon de 400 mètres. Elle envoie une notification. Si les deux utilisateurs veulent se rencontrer, l'appli propose donc un itinéraire. Mais il faut que les deux donnent leur accord. "Il est également possible d'indiquer soi-même sa position, ou au contraire se mettre en mode fantôme pour être tranquille", précise Barnabé Rollin.

D'autres applications existent sur le même schéma, à quelques différences près. Sur Zenly, il est possible de suivre ses amis 24h/24. Si la personne oublie de se mettre en mode fantôme, il est donc possible de la pister tout le temps. Triber fonctionne sur un mode de groupe. Lorsqu'on va à un événement (festival, concert, ...), on ajoute ses amis présents et l'appli signale où ils se trouvent.

Pas trop de notifications

Évidemment, le but n'est pas de se faire harceler de notifications. L'algorithme développé par Heylo prend donc en compte les habitudes des utilisateurs (s'ils habitent ou travaillent dans le même quartier par exemple) et n'envoie des alertes que lorsqu'il s'agit de rencontres fortuites. "On n'a pas besoin de se connecter à l'appli, de l'ouvrir. Nous lançons l'ère des applications autonomes : celles qui nous rendent service sans même qu'on ait besoin de les ouvrir. L'objectif étant de limiter l'addiction à son mobile. Il n'y a rien à faire sur l'application, sauf, éventuellement se signaler à un endroit si on veut", explique le fondateur, voulant ainsi se démarquer d'autres applications existantes. "Le but est vraiment de rester connecté à ses amis". Heylo est utilisable partout dans le monde, mais plus on s'éloigne du lieu où l'on vit, plus le rayon s'élargit. "Ainsi, si on habite à Paris mais qu'on passe le weekend à Barcelone, l'application n'émettra plus dans un rayon de 400 mètres mais plutôt de 30 kilomètres".

Lancée en novembre 2016, Heylo a pour l'instant séduit 3.000 personnes. "Aujourd'hui, nous ne sommes pas encore dans la période propice. Il fait froid, les gens restent chez eux. Mais nous avons hâte d'arriver dans les périodes des terrasses, des pelouses et des festivals", s'enthousiasme Barnabé Rollin. Le moment où les gens ont vraiment envie de se retrouver.

Des partenariats avec des marques?

Mais les fondateurs n'attendent pas l'été pour d'ores et déjà penser à l'avenir. Tout d'abord, ils pensent installer plus d'interactions entre les utilisateurs. "Lorsqu'ils reçoivent une notification, ils pourraient par exemple se faire un 'salut' ou jouer à un petit jeu ensemble". Mais ils réfléchissent surtout, lorsqu'ils auront atteint un nombre d'utilisateurs honorable, à monétiser leur bébé. "On pourrait proposer à des marques d'acheter des points GPS. Les utilisateurs intéressés les suivront, comme un ami. Lorsqu'ils passeront près d'une boutique de la marque souhaitée, ils pourraient recevoir une alerte". Là encore, pas question d'être harcelé d'alertes. "Ils ne recevraient de notifications que si la marque veut communiquer sur des soldes par exemple ou si l'utilisateur n'est pas passé depuis longtemps près de la boutique", tempère Barnabé Rollin.

Ce dernier ajoute que des partenariats, "pas forcément payants", sont déjà en train d'être négociés avec des établissements comme des bars ou des boîtes de nuit. "Lorsque l'on passe à proximité de la boîte, on pourrait recevoir une alerte pour des consommations gratuites ou la programmation prévue".

Diane Lacaze