BFM Business

Google déclare la guerre au porno

L'outil de saisie semi-automatique de Google ne propose déjà pas de site à caractère pornographique, tel Youporn.

L'outil de saisie semi-automatique de Google ne propose déjà pas de site à caractère pornographique, tel Youporn. - -

Le géant américain va désormais refuser toutes les publicités à caractère pornographique. Ce qui risque de le priver de revenus considérables.

Google serait-il en train de tourner puritain ? La régie publicitaire du géant américain a décidé qu'elle refuserait désormais toutes les pubs à caractère pornographique, une manne financière pourtant considérable.

Fini donc les pubs pour des sites pour adultes ou des propositions de webcam coquines. AdWords, la gigantesque régie publicitaire du groupe, a décidé de ne plus accepter les annonces qui "promeuvent la représentation explicite d'actes sexuels".

Un lobby religieux, "Morality in media", affirme être à l'origine de ce changement de politique après avoir rencontré des responsables de l'entreprise. Mais en réalité, ce n'est pas la première fois que Google s'attaque aux contenus pour adulte.

Google, un modèle de vertu?

Il y a quelques mois, le groupe a, par exemple, interdit toute application mobile à caractère érotique ou pornographique dans la boutique d'applications d'Android. De même, l'outil de saisie automatique du moteur de recherche est un modèle de vertu. Si vous tapez "y-o-u" par exemple, Google vous suggérera Youtube...mais jamais Youporn, une plateforme de vidéos pour adultes.

Une croisade anti-porno qui pourrait priver Google d'une source de revenus considérable. Aujourd'hui, sur le moteur de recherche, le mot "sexe" est beaucoup plus tapé que des noms comme Barack Obama, iPhone ou Amazon.

Anthony Morel