BFM Business

Free dopé en Bourse par l'abandon de son rêve américain

Le trublion français des télécoms renonce à son rêve américain

Le trublion français des télécoms renonce à son rêve américain - Eric Piermont-AFP

L'opérateur français a  renoncé à acheter son homologue américain T-Mobile, ce lundi 13 octobre, sa dernière offre ayant été rejetée. Iliad, la maison-mère de Free, s'envole de 14% à l'ouverture de la Bourse.

Iliad, maison mère de Free, a annoncé dans un communiqué publié lundi 13 octobre au soir avoir renoncé à racheter l'opérateur mobile américain T-Mobile US.

Et en Bourse, le titre d'Iliad s'envole de 14% à l'ouverture.

L'allemand Deutsche Telekom, propriétaire de T-Mobile US, a "refusé de donner suite à sa nouvelle offre", explique Iliad.

Une offre améliorée

Pourtant, le français avait amélioré son offre par rapport à la première proposition annoncée fin juillet.

Iliad proposait de mettre 18 milliards de dollars sur la table, en rachetant 67% du capital, à 33 dollars par action, et même 36 dollars si l'on tient compte de "la quote-part de la création de valeur", explique Iliad. L'offre initiale de juillet était de 15 milliards de dollars, et portait sur 56,6% du capital, toujours à 33 dollars par action.

Le trublion des télécoms indique qu'"Iliad avait mis en place un consortium avec deux fonds de private equity de premier plan et de grandes banques internationales permettant d'améliorer significativement les termes de son offre".

Selon nos informations, les deux fonds en question seraient KKR, ainsi qu'un fonds souverain.

La semaine dernière, l'agence Bloomberg indiquait que Deutsche Telekom voulait au moins 35 dollars par action.

Un communiqué rassurant

Dans son communiqué, Iliad cherche aussi à rassurer: cette offre améliorée "se serait inscrite dans le cadre de la politique financière d'Iliad en termes d'endettement et de dilution. Iliad avait l'ambition d'accélérer la transformation de T-Mobile US avec notamment la réalisation de plus de 2 milliards de dollars d'économies de coûts annuelles. Cette transaction aurait été fortement créatrice de valeur pour les actionnaires d'Iliad et de T-Mobile US".

Il faut dire que cette aventure américaine avait été fort mal accueillie par la bourse, où Iliad avait perdu près du quart de sa valeur depuis juillet. Le titre devrait donc être à la fête mardi...

Jamal Henni