BFM Business

Free-Bouygues: une fusion est-elle vraiment possible?

Vers un rapprochement Bouygues-Free?

Vers un rapprochement Bouygues-Free? - -

Les actionnaires de Bouygues se réunissent, ce jeudi 25 avril, en assemblée générale. Selon Marianne, le groupe aurait reçu une offre de la part de Free. Mais les deux fondateurs se détestent.

Les actionnaires de Bouygues se réunissent aujourd'hui, jeudi 25 avril. L'assemblée générale du groupe se tient, en effet, cet après-midi. On y évoquera la situation des différentes filiales, parmi lesquelles Bouygues Telecom. Selon le magazine Marianne, le groupe aurait reçu il y a quelques mois une offre de rachat de la part de Free. Et cela n'a pas du tout plu à Martin Bouygues.

"Plutôt crever". Voilà la réaction épidermique de Martin Bouygues en recevant une offre de Free, dont l'existence a été confirmée à BFM Business par un haut responsable du secteur.

Pourtant, alors qu'on ne cesse de parler de restructuration, une fusion entre Free et Bouygues serait "la plus logique qui soit" pour reprendre les mots d'un analyste.

Complémentarité évidente

Le 3ème et le 4ème opérateur sont des acteurs relativement petits, ce qui pourrait faire passer la pilule au niveau juridique. Ils ont aussi une complémentarité évidente : Free récupérerait un réseau solide et n'aurait plus besoin de s'appuyer sur la béquille Orange.

Autre point commun : une culture assez proche. Comme le rappelle un expert, avant l'arrivée de Free, Bouygues était, lui aussi, un trublion du marché, réputé aussi pour casser les prix.

Reste l'inimitié farouche entre les deux fondateurs. Même si on met de côté ces rancunes personnelles lorsque le chèque comporte suffisamment de zéro, on n'oubliera pas cette phrase mythique de Martin Bouygues sur son concurrent: "je me suis acheté un château, ce n'est pas pour voir des romanichels traîner sur les pelouses."

Anthony Morel