BFM Business

Facebook planche sur un appareil pour s’affranchir d’Apple et Google

Facebook pourrait présenter en avril une tablette domestique équipée d'un écran et d'une caméra capable de reconnaître les visages.

Facebook pourrait présenter en avril une tablette domestique équipée d'un écran et d'une caméra capable de reconnaître les visages. - Justin Sullivan - Getty Images North America/AFP

Facebook cherche à créer un appareil pour ne plus être dépendant des OS mobiles d'Apple et Google. Le groupe testerait un assistant domestique qui pourrait être dévoilé au public en avril.

Avec 2 milliards d'utilisateurs, Facebook est le réseau social le plus puissant du monde, mais sur les appareils mobiles, il a un point faible. Son appli n’est accessible que grâce à Android et iOS. Pour devenir totalement indépendant de Google et d’Apple, le groupe cherche à développer un matériel qui permettrait aux utilisateurs d’accéder à ses services sans passer par un tiers. Après un casque de réalité virtuelle, des lunettes connectées, le réseau social chercherait désormais à mettre au point un nouvel appareil connecté. Son nom de code: Aloha.

Il ne s’agit pas d’une enceinte comme celles d’Apple, de Google et d’Amazon, mais d’une tablette tactile connectée équipée d’une caméra à 360 degrés. Conçu par Building 8, la division matérielle de Facebook, qui gère déjà Oculus et qui vient de déposer un brevet pour des lunettes de réalité augmentée, l’appareil est doté d’une intelligence artificielle de reconnaissance faciale et vocale. Pour se connecter aux services de Facebook, il suffira de dire bonjour en hawaïen (aloha) ou placer son visage devant la caméra pour être reconnu.

Une interface de téléportation

L’appareil est actuellement testé par les équipes de Building 8. Et selon Business Insider, il pourrait être présenté au public en avril 2018 lors de la conférence F8 et proposé au public pour un tarif d’environ 500 dollars. Officiellement, Facebook ne confirme aucune de ces indiscrétions, mais des sources anonymes auraient indiqué à des journalistes américains qu’une version sans écran pourrait également être lancée à un tarif plus abordable. Selon Bloomberg, son prix pourrait tourner autour de 100 dollars, soit deux fois moins que l’Amazon Echo.

Mais le point central de la stratégie de Facebook repose sur la version vidéo qui permettrait d’organiser des rencontres visuelles en "amis" via la tablette domestique, mais aussi avec un casque de réalité virtuelle ou des lunettes de réalité augmentée. Un projet qui trotte dans la tête de Mark Zuckerberg depuis plusieurs années. En 2016, le fondateur du groupe avait révélé à Die Welt sa vision de l’avenir. Il évoquait l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle, mais aussi une interface de communication qui pourrait s’apparenter à de la téléportation. S’agit-il d’Aloha? Il faudra attendre le printemps prochain pour le savoir.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco