BFM Business

Eric Drouet appelle les gilets jaunes à bloquer les dépôts pétroliers

Eric Drouet au micro de BFMTV le 14 février 2019.

Eric Drouet au micro de BFMTV le 14 février 2019. - BFMTV

Sur le groupe Facebook de la France en colère, le gilet jaune Eric Drouet appelle ses soutiens à se mobiliser contre la hausse du carburant en bloquant les raffineries ce mardi 19 mars.

"Blocage national des raffineries, stop à la hausse du carburant". C'est par une simple image postée sur le mur de son groupe Facebook La France en colère, que le gilet jaune Eric Drouet appelle les soutiens de ce groupe à se mobiliser ce mardi. 

Alors que le mouvement des gilets jaunes semblait s'essouffler, l'acte 18 de ce week-end et les dégradations qui ont lieu dans la capitale semble avoir redonné de l'allant au leader francilien des gilets jaunes.

Eric Drouet
Eric Drouet © Facebook

Les gilets jaunes avaient déjà bloqué les dépôts pétroliers début décembre principalement en Bretagne pour dénoncer la hausse des prix des carburants. Et si ces derniers avaient baissé en fin d'année, ils sont depuis repartis à la hausse. Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, en particulier les essences, selon des chiffres officiels dévoilés lundi.

Encore loin des sommets de 2018

Le gazole, carburant le plus vendu avec près de 80% des volumes, s'affichait à 1,4628 euro le litre, quasi stable avec seulement 0,08 centime de plus que la semaine précédente, selon les données hebdomadaires publiées par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Il est ainsi à son plus haut niveau de cette année, mais reste encore loin des sommets atteints en 2018 (plus de 1,53 euro le litre début octobre). Le litre d'essence sans plomb contenant jusqu'à 10% d'éthanol (SP95-E10) prenait lui 1,07 centime à 1,46 euro, tandis que celui du sans plomb 95 (SP95) a augmenté de 1,05 centime à 1,4850 euro. Enfin, le sans plomb 98 (SP98) s'affichait à 1,5434 euro le litre, en hausse de 1,12 centime.

Les prix des carburants à la pompe varient en fonction de plusieurs paramètres comme le cours du baril de pétrole, le taux de change euro-dollar, le niveau des stocks de produits pétroliers et de la demande, ainsi que des taxes.

Frédéric Bergé avec AFP