BFM Business

David Einhorn, l’homme qui fait trembler Apple

David Einhorn reproche à Apple de pas être assez partageuse

David Einhorn reproche à Apple de pas être assez partageuse - -

Le milliardaire de 44 ans est à la tête d’une fronde contre Apple. Il demande au groupe à la pomme d’être plus généreux avec ses actionnaires.

Quel avenir pour le trésor de guerre d'Apple ? Le groupe doit donner sa réponse officielle ce mercredi 13 février après avoir été attaqué par un fonds activiste qui veut le forcer à partager une partie des 137 milliards de dollars de cash dont il dispose. A la tête de la fronde, David Einhorn, un investisseur qui n'en est pas à son coup d'essai.

C'est un requin dans un costume de Robin des Bois. Lorsqu'il gagne 4 millions de dollars à un tournoi de poker professionnel, il donne tout à une œuvre de charité. De la petite monnaie pour ce milliardaire de 44 ans. Mais ne vous fiez pas à son sourire angélique, David Einhorn cache des crocs acérés d'investisseur activiste. Le genre qui fait suer à grosses gouttes les PDG lors des assemblées générales.

Une fortune grâce à la crise

Sa fortune, il la doit à la crise. En 2007, il critique ouvertement les pratiques financières de Lehman Brothers et mise sur sa chute. Il y gagne beaucoup d'argent et une certaine caisse de résonnance. Il en profite largement. En 2011, il demande publiquement la tête de Steve Ballmer, jugé coupable de "plomber Microsoft".

Sa dernière cible : Apple, une entreprise pas assez partageuse selon lui. Depuis son fonds d'investissement basé aux îles Caïman, David Einhorn traîne aussi quelques casseroles, notamment une condamnation au Royaume-Uni pour délit d'initié. Un côté "bad boy" qui colle parfaitement à son surnom : "la rock star des hedge funds".

Anthony Morel