BFM Business

Daesh lance des menaces contre les patrons de Facebook et Twitter

-

- - Capture vidéo

La fermeture des comptes de ses partisans fait réagir le groupe terroriste. Dans une vidéo, il menace directement Mark Zuckerberg et Jack Dorsey, les dirigeants de Facebook et Twitter.

Sur les réseaux sociaux, la guerre contre Daesh prend un nouveau virage. Dans une vidéo de propagande titrée "Flames of Ansar" et postée sur la plateforme Telegram, des membres du groupe menacent de s'en prendre directement aux dirigeants de Facebook et Twitter.

Dans cette vidéo de 25 minutes, une charge est directement lancée contre Jack Dorsey et Mark Zuckerberg contre les blocages de contenus de leurs partisans. Le message est sans équivoque. Les portraits des deux dirigeants de la Silicon Valley sont criblés de balles dans un décor flamboyant.

Sur Facebook, Daesh affirme être à la tête de plus de 10 000 comptes et 150 groupes, ainsi que 5000 profils sur Twitter.

Les menaces ne semblent pas avoir pour autant inquiéter les deux groupes californiens. Un porte parole de Twitter a indiqué au Guardian que ce genre de menaces étaient devenues assez fréquentes. 'Bienvenue dans notre vie quotidienne", a-t-il ajouté.

Pascal Samama