BFM Business

Cyber-sécurité: Quand tout le monde espionne tout le monde

Les Etats-Unis et la Chine hausse le ton sur l'espionnage informatique dont ils sont à la fois victime et instigateur

Les Etats-Unis et la Chine hausse le ton sur l'espionnage informatique dont ils sont à la fois victime et instigateur - -

Les Etats-Unis et la Chine s’accusent désormais ouvertement et nommément d’espionnage informatique. Mais dans le domaine de la sécurité sur internet, les victimes sont également les donneurs d’ordre.

Le ton monte entre les Etats-Unis et la Chine autour de la question de la cyber-sécurité. Les deux pays ne cessent de s'accuser mutuellement d'attaques informatiques. Mais désormais, finies les précautions d'usage et les allusions voilées, Washington et Pékin n'hésitent plus à se pointer du doigt.

Lundi 11 mars, un conseiller de la Maison blanche qui évoquait des "vols ciblés et sophistiqués de secrets industriels à très grande échelle via des intrusions informatiques en provenance de Chine".

Les USA à l'origine de 50% des attaques contre la Chine

Quant à la Chine, qui pendant longtemps jouait la défense et se contentait de clamer son innocence, elle passe désormais à l'offensive en termes de communication. Elle accuse les Etats-Unis d'être à l'origine de dizaines de milliers d'attaques contre le site chinois du ministère de la Défense.

Selon la presse officielle, les Américains seraient à l'origine de plus de la moitié des cyberattaques visant la Chine. Tous les connaisseurs du secteur le savent : en la matière, il n'y a pas d'un côté les gentils et de l'autre les méchants.

Sans parler de la Chine, les Etats-Unis sont notamment soupçonné d'avoir mis au point Stuxnet, ce virus ultra sophistiqué qui s'est attaqué aux centrales nucléaires iraniennes. Comme le rappelle un expert du secteur "tout le monde espionne tout le monde".

Anthony Morel