BFM Business

Contre 10 euros, Casino propose à ses clients de bénéficier de 10% de remise sur chaque achat

Casino offre 10% de réduction sur l’ensemble des achats tous les jours dans les hypermarchés et supermarchés du groupe, après souscription d’un abonnement de 10 euros par mois.

Casino offre 10% de réduction sur l’ensemble des achats tous les jours dans les hypermarchés et supermarchés du groupe, après souscription d’un abonnement de 10 euros par mois. - Eric Piermont-AFP

L'enseigne veut fidéliser ses clients en leur accordant 10% de remise contre un abonnement de 10 euros et une utilisation de sa carte Casino Max. La réduction n'est pas "cagnottée" sur la carte mais calculée immédiatement.

La guerre commerciale dans la grande distribution suscite un nouvel avatar: une formule d'abonnement contre des ristournes systématiques à chaque passage en caisse. Inspirée d'Amazon Prime qui accorde la livraison gratuite sur une large gamme de produits vendus en ligne, l'offre "Casino Max à volonté" propose une réduction de 10% sur tous les achats (sans produits identifiés) effectués dans les hypermarchés et supermarchés Casino, moyennant un abonnement unique de 10 euros. Certains achats sont toutefois exclus (CD, livres, DVD, billetterie, parapharmacie). 

La remise est accordée immédiatement sur les achats effectués moyennant la présentation (obligée pour en bénéficier) de la carte de fidélité Casino Max. Elle n'est pas "cagnottée" sur cette dernière. La remise de 10% (compte tenu du forfait de 10 euros) devient intéressante au-delà d'un caddie de 100 euros.

Le forfait à 10 euros est appliqué sur juin 2019

Ce système aurait séduit pour le moment 21.000 clients, selon LSA, magazine en ligne spécialisé dans la distribution qui précise que la formule s'affinera dans le temps, avec la possibilité d'une formule d'abonnement mensuel récurrente. Pour l'instant, la formule à base de remise de 10% est appliquée sur l’ensemble du panier pour tous les achats effectués du 1er au 30 juin.

Cette opération promotionnelle a pour contexte la reconquête commerciale qu'entame Casino pour relancer ses ventes, alors que depuis presque un an, pressé par les marchés, le groupe est engagé dans un vaste plan de réduction de sa dette par la cession d'actifs (magasins). D'un montant étendu à 2,5 milliards d'euros d'ici le premier semestre 2020, ce plan de cession d'actifs non stratégiques doit lui permettre d'éponger son passif. La maison-mère, contrôlée par l'homme d'affaires Jean-Charles Naouri, a été contrainte de se placer en procédure de sauvegarde le 23 mai pour renégocier sa lourde dette, à l'abri des attaques de fonds d'investissement.

Frédéric Bergé