BFM Business

Comment une start-up a réussi le pari de ressusciter les mobiles Nokia

HMD Global a été fondée fin 2016 par d'anciens cadres de la branche mobile de Nokia, ancien numéro un mondial du secteur.

HMD Global a été fondée fin 2016 par d'anciens cadres de la branche mobile de Nokia, ancien numéro un mondial du secteur. - Josep Llago-AFP

La société finlandaise HMD Global, qui vend des mobiles sous licence Nokia, a levé 100 millions de dollars auprès de fonds d'investissements européens et asiatiques. De quoi financer sa croissance après avoir écoulé 70 millions de mobiles en 2017 pour sa première année d'activité.

Après avoir relancé la marque Nokia dans les smartphones, la société finlandaise HMD Global accélère en bouclant un nouveau tour de table valorisant la jeune entreprise un milliard de dollars (850 millions d'euros). Elle a ainsi levé 100 millions de dollars (85 millions d'euros) auprès de plusieurs fonds d'investissements européens (Ginko Ventures) et asiatiques (DMJ Asia Investment Opportunity, Wonderful Stars Pte Ltd).

Start-up créée en décembre 2016, la société bénéficie de la solide expérience d'anciens cadres de la branche mobile de Nokia, ex-numéro un mondial du secteur que Microsoft a racheté fin 2013 pour finalement jeter l'éponge en 2016.

Bien que finlandaise, HMD Global n'a aucun lien financier avec Nokia (ni avec Microsoft d'ailleurs). La jeune société s'est développée en récupérant l'usage de la célèbre marque finlandaise dans les smartphones et les tablettes en versant une redevance, grâce à un accord de licence exclusive sur 10 ans. Cet accord est doublé d'un partenariat industriel et de R&D avec le géant chinois Foxconn, qui fabrique aussi l'iPhone pour Apple.

-
- © La marque Nokia s'est hissée à la 5ème place du marché européen des smartphones au 1er trimestre 2018. Canalys

Pour marquer les esprits et symboliser le retour de la marque finlandaise dans les mobiles, la jeune société finlandaise a relancé la production de téléphones Nokia avec notamment le retour du mythique 3310, présenté en 2017 à l'occasion du Congrès mondial des télécoms de Barcelone (Mobile world congress). Sa gamme s'est, depuis, étoffée de plusieurs autres modèles de smartphones et de téléphones mobiles classiques.

Pour sa première activité, HMD Global a réalisé un chiffre d'affaires de 1,8 milliard d'euros en 2017. Elle affiche une perte opérationnelle de 65 millions d'euros tout en revendiquant plus de 70 millions d'appareils vendus dans le monde sur l'année écoulée.

Sur le seul premier trimestre 2018, selon le cabinet d'étude de marché Canalys, Nokia a même réussi à se hisser dans le top 5 des marques de smartphone les plus vendues en Europe. HMD Global a écoulé plus de 1,6 million de téléphones avec une part de marché de 3,5%, confirmant le retour d'une marque emblématique aux yeux de beaucoup d'européens.

Frédéric Bergé