BFM Business

Comment Sanofi et Google luttent ensemble contre le diabète

Les deux alliés veulent améliorer la prise en charge du diabète, une maladie en expansion qui touche plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde.

Les deux alliés veulent améliorer la prise en charge du diabète, une maladie en expansion qui touche plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde. - Sajjad Hussain-AFP

La division Sciences de la vie de Google apporte au laboratoire son savoir-faire dans les micro-capteurs et l'analyse de données. Le géant du web s'est déjà intéressé de près au diabète, maladie chronique en expansion.

Google s'intéresse de plus en plus à la santé humaine et n'hésite pas à s'allier à des géants de secteur. Sa division Sciences de la vie collabore désormais avec Sanofi pour améliorer la prise en charge et les résultats cliniques des personnes atteintes de diabète.

Les deux entreprises étudieront les moyens d'améliorer la prise en charge du diabète pour en faciliter la gestion par les malades qui en sont affectés, ce qui réduirait le risque de complication et, au final, abaisserait le coût des soins.

"Avec l'arrivée de nouvelles technologies permettant de suivre en continu et en temps réel l'état de santé des patients, nous pouvons envisager des méthodes plus proactives et efficaces de contrôle du diabète", a indiqué Andy Conrad, Directeur Général de la Division Sciences de la vie de Google.

Les deux partenaires font le pari que la technologie, les capteurs et les solutions numériques vont révolutionner la façon dont les taux de glycémie sont gérés.

Sanofi veut innover avec Google au-delà des médicaments

Pour le géant américain, cette alliance est le prolongement de ses travaux sur les lentilles de contact capables de mesurer le taux de glucose dans les larmes à l'aide de capteurs miniaturisés.

Ces dispositifs non invasifs visent à faciliter le quotidien des patients diabétiques, encore souvent contraints de se piquer le doigt pour mesurer leur niveau de sucre dans le sang.

Pour Sanofi, l'intérêt d'une coopération avec Google est de proposer des services à valeur ajoutée, au-delà des molécules anti-diabétiques, qui constituent son coeur de métier.

"Nous avons développé un savoir-faire en matière de solutions intégrées associant médicaments, dispositifs médicaux, technologies et services", a précisé Pascale Witz, qui dirigera l'entité mondiale Diabète et Cardiovasculaire dans le cadre de la nouvelle structure organisationnelle du laboratoire pharmaceutique.

Si sa collaboration avec Google s'avérait fructueuse, Sanofi peut espérer tirer des partages de revenus des dispositifs développés en commun.

Frédéric Bergé