BFM Business

Colette Neuville au conseil d'administration de SFR Numericable

La présidente de l'Adam est déjà administratrice d'Atos et Eurotunnel

La présidente de l'Adam est déjà administratrice d'Atos et Eurotunnel - Medef Wikimedia-CC

La passionaria des minoritaires a accepté d'entrer au conseil d'administration de Numericable après le rachat de SFR.

Les conseils d'administration de SFR Numericable promettent d'être animés. On y trouvera deux représentants de Vivendi, qui détient 20% du capital: le président d'honneur Jean-René Fourtou, et Stéphane Roussel, membre du directoire.

Mais siègera aussi, comme administratrice indépendante, Colette Neuville, la présidente de l'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam).

Interrogée, Colette Neuville explique: "j’ai accepté car c’est la suite logique de mon action précédente. Je suis indépendante et je vais le rester. Je ne serai ni d’un côté ni d’un autre. L’actionnaire principal Altice aura besoin de dividendes importants pour rembourser sa dette, ce qui peut conduire à des conflits d’intérêts potentiels avec l'intérêt de la société et celui des minoritaires". Interrogée sur celui qui a proposé son nom, Colette Neuville préfère rester discrète, et se contente de dire: "je suppose que cela n’a pas plu à tout le monde".

Quinze ans de combats

Ironie de l'histoire: Colette Neuville n'a cessé de se battre contre Vivendi depuis quinze ans, et notamment contre Jean-René Fourtou... Elle a notamment tenté d'obtenir une indemnisation des actionnaires suite à la gestion de Jean-Marie Messier, prédécesseur de Jean-René Fourtou. Vivendi l'avait alors assignée en justice, lui réclamant un million d'euros...

Plus récemment, elle a fermement combattu la vente de SFR à Numericable, avec envoi d'huissiers à la clé, jugeant pas assez transparent le processus mené par Jean-René Fourtou -mais ses procédures sont aujourd'hui éteintes.

La passionaria des minoritaires, âgée de 77 ans, est déjà administratrice chez Atos et Eurotunnel. Chez SFR Numericable, sa nomination doit être entérinée par une assemblée générale le 27 novembre. 

D'ici là, Numericable franchit un à un les derniers obstacles. Lundi 27 octobre, le câblo-opérateur obtenait le feu vert du gendarme de la concurrence pour racheter SFR. Ce mercredi, il a lancé une augmentation de capital de 4,7 milliards d'euros pour financer ce rachat. Cette augmentation sera souscrite à hauteur de 3,6 milliards d'euros par Altice, la holding de Patrick Drahi. 

Lazard mandaté pour vendre la Réunion

Lors d'un point presse mercredi, le PDG de Numericable Eric Denoyer a donné des indications sur ses intentions. D'abord, il a confirmé qu'il assurerait la direction générale du nouvel ensemble, comme l'avaient annoncé les Echos. Patrick Drahi prendra quant à lui la présidence du nouvel ensemble.

Par ailleurs, concernant la vente des actifs mobiles à la Réunion et à Mayotte imposée par le gendarme de la concurrence, Numericable veut aller vite et a déjà mandaté la banque Lazard, a précisé Eric Denoyer. 

Pas de plan social

Enfin, la future entité aura un ratio d'endettement compris entre 3,5 et 4 au démarrage, avec l'objectif de revenir à un endettement plus proche de 3 par la suite, a par ailleurs précisé le directeur financier de Numericable Thierry Lemaître.

Quant aux investissements, ils représenteront 15% à 20% du chiffre d'affaires, a expliqué Eric Denoyer. "Je vous confirme bien volontiers que nous ne ferons pas de plan social comme nous nous y sommes engagés", a-t-il conclu. 

Jean-François Dubos reste chez Vivendi

Le nouveau patron de Vivendi Vincent Bolloré a visiblement décidé de ménager les anciens dirigeants qui ont quitté leur poste fin juin. Enfin officiellement...

L'ancien président du conseil de surveillance Jean-René Fourtou (75 ans) a hérité du titre de président d'honneur, et d'un siège d'administrateur chez SFR Numericable.

L'ancien président du directoire Jean-François Dubos (qui vient de fêter ses 69 ans) est, quant à lui, resté là en tant que "conseiller" de Vincent Bolloré. Rentré chez Vivendi en 1991, Jean-François Dubos ne bénéficie pas d'un golden parachute, mais d'une retraite chapeau, pour laquelle 249.177 euros ont été provisionnés.

Vous jouez en bourse ?

Apprenez à lire les graphs boursiers pour mieux investir ! Téléchargez gratuitement le Guide de l’Analyse Technique avec notre partenaire YouScribe.

Jamal Henni