BFM Business

Cet appareil photo Casio a une fonction qui rend folles les Chinoises

-

- - Casio

"Spécialement conçu pour les selfies, cet appareil photo de Casio permet notamment de blanchir la peau. Et son succès est tel en Chine que le constructeur nippon s'est permis d'en tripler le prix depuis son lancement."

Lorsque Casio a lancé en 2014 cet appareil photo il ne pensait pas que son produit allait devenir un phénomène de société en Chine. Certes l'Exilim TR était dans l'air du temps puisqu'il est conçu pour faire des seflies. Mais des appareils capables de répondre à tous les désirs des maniaques de l'auto-portrait, il y en a des tonnes aujourd'hui sur le marché. A commencer par les smartphones.

Si ce modèle de Casio se vend si bien en Chine, c'est qu'il offre une fonctionnalité qu'aucun autre modèle ne propose: la correction esthétique automatique. Surnommé zipaishenqi, cet appareil permet en effet d'agrandir les yeux, d'affiner le visage et surtout de blanchir la peau. Et, comme l'explique le site Quartz cette "arme ultime du selfie" fait fureur auprès des jeunes Chinoises.

250 dollars au lancement, 1.000 dollars aujourd'hui! 

L'industrie mondiale des cosmétiques capable de rendre la peau plus blanche est en plein boom. Elle devrait peser 23 milliards de dollars d'ici 2020 selon une étude. ce marché est principalement tirée par la Chine et l'Asie Pacifique. Dans la région, il représente déjà 13 milliards de dollars et 33% des Chinois utiliseraient régulièrement des crèmes blanchissantes. 

D'où l'engouement pour cet appareil photo qui offre la possibilité de régler sa teinte de peau. Son succès est tel en Chine que Casio peut se permettre d'augmenter le prix de l'Exilim sans conséquence sur les ventes. Initialement lancé à 249 dollars, il coûte aujourd'hui entre 800 et 1.000 dollars sur Amazon selon les modèles. Un attrait qui a de quoi surprendre tout de même car de nombreuses applications pour smartphones proposent ce type de fonctionnalité. Comme Meitu qui, lancée en 2008, aurait déjà été téléchargée plus de 800 millions de fois. Mais il faut croire qu'en matière d'esthétique l'irrationnel joue un rôle important dans les décisions d'achats.

Frédéric Bianchi