BFM Business

Apple réduit sa dépendance à Samsung

Apple compte réduire sa dépendance à Samsung, son frère ennemi.

Apple compte réduire sa dépendance à Samsung, son frère ennemi. - -

La firme de Cupertino a décidé de changer de fournisseur pour certains composants des iPhone et iPad en s'associant au Taïwanais TSMC, révèle le Wall Street Journal, dimanche 30 juin. Le but: être moins dépendant de Samsung, son grand rival.

Apple ne veut plus dépendre de Samsung. L'Américain, qui achète une bonne partie de ses composants à son grand concurrent sud-coréen, a décidé de changer son principal fournisseur. Selon le Wall Street Journal, Apple vient, en effet, de conclure un accord avec le géant taïwanais des semi-conducteurs, TSMC.

Pour Samsung, une page se tourne. Le groupe fournit Apple en composants depuis le lancement des premiers iPods, dans les années 2000. Au fil des années, les deux groupes sont devenus de plus en plus interdépendants.

Gros consommateur de composants, Apple est le plus gros client de Samsung. Selon certains experts, sur un iPad, un appareil qui coûte un peu plus de 300 dollars à produire, la moitié va directement dans les caisses du Coréen.

Samsung s'est déjà vu retiré la fabrication des écrans

Cela ne pouvait pas durer éternellement. Ennemis devant les tribunaux et dans les boutiques des opérateurs, les deux groupes ne pouvaient pas rester des partenaires commerciaux aussi proches.

Alors Apple a décidé de changer de crémerie. Cap donc sur Taïwan. A partir de l'an prochain, le groupe TSMC fabriquera une partie des composants des iPhones et des iPads.

Ce n'est pas la première fois qu'Apple va voir ailleurs si l'herbe est plus verte. Depuis un moment, déjà, le groupe a délégué la fabrication des écrans d'iPhones, autrefois confiée à Samsung, à d'autres sous-traitants.

Anthony Morel