BFM Business

Pierre-Henri Leroy: "Total est dans un système de pouvoir, pas dans un système de marché"

Pierre-Henri Leroy était l'invité d'Hedwige Chevrillon dans le Grand Journal ce mardi 17 septembre.

Pierre-Henri Leroy était l'invité d'Hedwige Chevrillon dans le Grand Journal ce mardi 17 septembre. - -

Le président-fondateur de Proxinvest détaille ce mardi 17 septembre sur BFM Business les conclusions de l'étude de son cabinet sur la relation entre la rentabilité des entreprises et leur gouvernance.

Le cabinet de conseil Proxinvest a publié ce mardi 17 septembre un rapport sur le lien entre gouvernance des entreprises et performances de ces dernières. Invité sur BFM Business, Pierre-Henri Leroy, son président-fondateur, décrypte cette étude.

Pourquoi lier ainsi gouvernance et rentabilité? Parce que "la gouvernance des entreprises est le filtre par lequel les décisions passent, donc par lequel la richesse peut être bien canalisée, ou détournée", explique-t-il. En France, "nous avons des groupes superbes", estime Pierre-Henri Leroy. Mais "majoritairement, ils ne respectent pas leurs actionnaires", regrette-t-il. Les entreprises les rémunèrent "bien moins qu'elles le devraient, parce qu'elles marchent très bien", assure-t-il.

La structure familiale ingrédient d'une bonne gestion

Proxinvest a établi un classement des entreprises dont la gouvernance est la meilleure. Unibail-Rodamco, le groupe d'immobilier commercial, est sur la première marche du podium. Essilor, Gemalto, Kering, Legrand et Technip viennent ensuite. Des entreprises familiales, ou dont la culture en est proche, une notion qui reste "souvent associée à de belles performances", admet Pierre-Henri Leroy.

En bas du classement, on retrouve Accor, Axa, Bouygues, Carrefour, Crédit Agricole, Danone, EDF, Lafarge, Renault… Le problème du constructeur? "Son verrouillage complet du pouvoir, le manque de clarté de la succession, les carences d'information des actionnaires"… "La rémunération de Carlos Ghosn a été cachée pendant des années", s'indigne Pierre-Henry Leroy pour qui "à partir du moment où l'on a des choses à cacher, c'est préoccupant".

Autre mauvais exemple: Total. "Pourquoi chaque Français ne détient pas des actions Total? Parce que sa gouvernance est totalement verrouillée, ça ne respire pas là-haut! On est dans un système de pouvoir, pas dans un système de marché".

N.G.