BFM Business

Le salon de l'automobile de Genève annulé à cause de l'épidémie de coronavirus

Le Salon de l'automobile de Genève en mars 2019

Le Salon de l'automobile de Genève en mars 2019 - Fabrice COFFRINI / AFP

Le conseil fédéral de Suisse a interdit ce vendredi la tenue de tous les évènements réunissant plus de 1000 personnes jusqu’au 15 mars. Le salon automobile de Genève devait ouvrir ses portes ce lundi.

Le salon de l’automobile n’ouvrira pas ses portes lundi 2 mars à Genève (Suisse), rapporte Le Temps. Ce vendredi, le conseil fédéral a décidé d’annuler la tenue de toutes les manifestations de plus de 1000 personnes jusqu’au 15 mars.

Le salon automobile devait se tenir à partir du 2, avec les journées presse, puis ouvrait ses portes le 5 mars et jusqu’au 15, aux visiteurs. Entre 500.000 et 600.000 personnes étaient attendues sur les deux semaines. Les organisateurs ont prévenu les dirigeants des marques qui devaient être présentes.

"En raison de la situation actuelle et de la propagation du coronavirus, le Conseil fédéral (gouvernement suisse) a décidé de déclarer la situation qui prévaut actuellement en Suisse de ‘situation particulière’ au sens de la loi sur les épidémies, et (...) d'interdire les manifestations publiques et privées réunissant simultanément plus de 1.000 personnes", précise un communiqué du gouvernement, rapporte l’AFP.

Après l’annulation d’autres grandes manifestations en Europe, dont le Mobile World Congress fin février à Barcelone, la tenue du salon automobile de Genève apparaissait compromise. Mercredi 26 février, les organisateurs s’étaient voulu rassurants, en maintenant le salon mais avec des mesures de désinfection et des consignes de comportement.

Un coup dur pour les salons auto

Depuis hier, plusieurs constructeurs s’étaient progressivement mis en retrait. Le constructeur chinois Byton avait purement et simplement annulé sa venue.

"En raison du risque indéterminé à Genève et pour prendre nos responsabilités par rapport à nos employés, nous avons décidé d'annuler notre présence" au salon suisse, qui doit s'ouvrir mardi prochain à la presse, a expliqué un porte-parole de l'entreprise. Le fabricant de freins Brembo avait aussi annulé ce jeudi sa conférence de presse sur place, comme le rapporte le site spécialisé Automotive News.

Toyota, Volkswagen, Fiat avaient eux prévu de n’envoyer que très peu de personnes sur place. Le directeur général de Ferrari, Louis C. Camilleri, ne devait pas être présent, Ferrari avait expliqué dès mardi que les directeurs marketing devaient assurer les conférences de presse et interviews.

Cette annulation porte un nouveau coup dur aux salons automobiles, déjà en proie aux défections de nombreux constructeurs depuis plusieurs années. 17 marques majeures manquaient déjà à l’appel avant cette annulation dont Jaguar Land Rover, plusieurs marques du groupe PSA Ford ou encore Nissan.

Pauline Ducamp