BFM Business

La start-up tricolore Tissium, qui veut réparer les tissus humains, lève 39 millions d'euros

Levée de fonds de près de 40 millions d'euros pour Tissium

Levée de fonds de près de 40 millions d'euros pour Tissium - Tissium

Gecko Biomedical, récemment renommée Tissium, développe des polymères conçus pour être utilisés à l'intérieur du corps, capables de suturer des plaies et de réparer des nerfs. Basée à Paris, avec un site à Lille, la firme vise avant tout le marché américain.

Après un premier tour de financement de 22,5 millions d'euros en 2016, la société Tissium a annoncé mercredi soir avoir bouclé un nouveau tour de table d'un montant encore plus important, soit 38,75 millions d'euros.

Aux précédents bailleurs de fonds, Bpifrance, CM-CIC Innovation, CapDecisif Management, Omnes Capital et Sofinnova Partners, se sont joints cette fois de nouveaux investisseurs: BNP Paribas Développement, le Fonds Européen d'Investissement (FEI), M&L Investments et ValQuest Partners.

Connue en tant que Gecko Biomedical jusqu'en mai dernier, la société a adopté désormais le nom de Tissium, en réponse au champ élargi d'applications envisagées pour sa technologie, susceptible de produire des polymères biomorphiques programmables de façon à pouvoir réparer différents types de tissus du corps humain, et plus seulement pour servir de colle biologique (son nom initial faisait référence au gecko, un animal aux pattes particulièrement adhésives) pour remplacer les agrafes en chirurgie.

Réparation des nerfs optiques et chirurgie digestive

La nouvelle levée de fonds doit servir à soutenir de cette plate-forme dans diverses applications thérapeutiques, notamment dans le domaine de la réparation des nerfs périphériques, le domaine cardiovasculaire et la chirurgie digestive.

"Ce nouveau financement témoigne du soutien que nous continuons de recevoir de la part de nos investisseurs pour notre stratégie et notre vision pour la création d’un vaste portefeuille de produits Tissium. Nous nous réjouissons à l'idée de développer de nouvelles verticales thérapeutiques et d'étendre ainsi nos activités à de nouveaux domaines cliniques au cours des prochains mois", a déclaré le directeur général Christophe Bancel.

Robert Langer, une figure dans le milieu scientifique

Les technologies de Tissium sont issues des travaux de recherche et de la propriété intellectuelle des laboratoires du professeur Robert Langer (au MIT) et du professeur Jeff Karp (Brigham and Women’s Hospital), qui ont tous deux cofondé la société en 2013. Cité dans des milliers d'articles scientifiques, élu aux trois académies des sciences américaines et l'une des rares personnes titulaires à la fois de la Médaille nationale américaine des sciences et de la Médaille nationale des technologie et de l'innovation, Robert Langer est également multi-entrepreneur et investisseur à succès.

Un autre serial-entrepreneur, ayant créé et revendu plusieurs entreprises de technologies médicales aux USA, Jay Watkins, rejoint par ailleurs le conseil d'administration de Tissium en tant que président indépendant à l'occasion de ce nouveau financement. Christophe Bancel, directeur général de Tissium, a déclaré : "Ce nouveau financement témoigne du soutien que nous continuons de recevoir de la part de nos investisseurs pour notre stratégie et notre vision pour la création d’un vaste portefeuille de produits Tissium. Nous nous réjouissons à l'idée de développer de nouvelles verticales thérapeutiques et d'étendre ainsi nos activités à de nouveaux domaines cliniques au cours des prochains mois". 

"Nous sommes ravis que Jay se joigne à notre conseil en qualité de président. Il apporte une expertise et une compréhension considérables dans le développement d'entreprises innovantes en Medtech et par là même il nous permettra de façonner et d'étendre notre écosystème", a ajouté Christophe Bancel, tout en remerciant Bernard Gilly, également co-fondateur et qui assurait jusqu'ici le rôle de président.

Guillaume Bayre