BFM Business

Joseph Oughourlian (Amber Capital): Vivendi, "c'est la meilleure nouvelle pour Lagardère depuis 10 ans"

Sur BFM Business, le fondateur du fonds activiste qui a fait tomber Arnaud Lagardère explique pourquoi il passe la main à Vincent Bolloré.

Après presque cinq années de lutte acharnée, Amber Capital actionnaire à hauteur de 17% du groupe Lagardère a fini par imposer ses vues dans la gouvernance du groupe. Une fois cet objectif atteint, le fonds s'est empressé de vendre ses parts à Vivendi, réalisant au passage une importante plus-value.

Sur le plateau du Grand journal de l'éco, son président Joseph Oughourlian explique la logique de cette manoeuvre rapide mais prévue.

Gouvernance antique

En effet, Amber et Vivendi avaient passé un accord en août 2020, au coeur d'une bataille actionnariale chez Lagardère, qui comprenait un droit de première offre et de préemption réciproque.

"On s'engageait, si on vendait, à offrir nos titres au groupe Vivendi.(...) à un prix que nous avons fixé avec Vivendi: 24,10 euros l'action", explique le fondateur du fonds qui estime que le boulot a été fait.

"On est passé d'une gouvernance antique à une gouvernance normale (...) Vincent Bolloré (Vivendi, NDLR), c'est la meilleure nouvelle pour Lagardère des dix dernières années. Nous, on était un acteur financier, on a fait notre travail, on était concentré sur une meilleure gouvernance, sur une meilleure gestion, sur une vraie stratégie.

Le travail a été accompli, les titres se sont appréciés de manière notable (...) et aujourd'hui il est temps qu'un actionnaire industriel prenne le relai et amène le groupe Lagardère à la prochaine étape", explique Joseph Oughourlian.
Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business