BFM Eco

Tesla débute la construction de son usine de voiture électrique en Chine

En juillet 2018, Tesla avait dévoilé son intention de se doter d'une usine d'une capacité de production annuelle de plus de 500.000 voitures en Chine.

En juillet 2018, Tesla avait dévoilé son intention de se doter d'une usine d'une capacité de production annuelle de plus de 500.000 voitures en Chine. - Spencer Platt-AFP

Le fondateur de la firme automobile américaine Tesla, Elon Musk, a indiqué qu'allait débuter la construction d'une usine de voitures électriques à Shanghai. Ce site est censé lui donner plein accès au marché chinois, le plus grand au monde.

En plein guerre commerciale sino-américaine, Telsa s'apprête à débuter la construction de son usine chinoise de voiture électrique. "Nous sommes impatients de démarrer aujourd'hui le processus de construction de la giga-usine @Tesla de Shanghai!", a écrit Elon Musk, fondateur de la firme automobile américain, sur son compte Twitter officiel. "Le but est d'achever la construction cet été, d'entamer la production du Model 3 en fin d'année et d'atteindre de gros volumes de production l'année prochaine", a aussi tweeté Elon Musk (cf illustration ci-dessous).

Selon Bloomberg, l'usine coûtera quelque 5 milliards de dollars (environ 4,38 milliards d'euros). Tesla a assuré qu'il en serait propriétaire à 100% alors que la Chine impose normalement des coentreprises avec un partenaire local dans les usines de production avec, à la clef, partage de bénéfices et de technologies. L'usine Tesla, première entreprise à bénéficier de la nouvelle politique autorisant l'établissement par un constructeur automobile étranger d'une filiale en Chine détenue à 100%, occupera un terrain de près de 865.000 mètres carrés, situé près de Shanghai à Lingang, une zone manufacturière haut de gamme, a précisé l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

Selon les médias chinois, le patron de Tesla devrait assister à Shanghai à la cérémonie de lancement des travaux de construction de l'usine. Cette annonce intervient au moment où une délégation américaine est à Pékin afin de tenter de mettre fin à la guerre commerciale entre les deux pays.

En juillet 2018, Tesla avait dévoilé son intention de se doter d'une usine d'une capacité de production annuelle de plus de 500.000 voitures en Chine, sa première hors des États-Unis, pour lui donner un accès direct au dynamique marché de la voiture électrique chinois sans plus craindre les retombées des conflits commerciaux sino-américains.

Alors que les deux pays se livraient à une surenchère de hausse de droits de douane pour leurs produits respectifs, la Chine avait ainsi ciblé en particulier les automobiles et pièces auto américaines l'été dernier. En décembre 2018, dans le cadre de la trêve commerciale décidée par les deux pays, Pékin a toutefois annoncé la suspension de ces surtaxes douanières sur les voitures et pièces importées des États-Unis.

Même avec un pied implanté localement, la concurrence restera rude pour Tesla en Chine, dans un environnement économique plus morose qu'il ne l'était en juillet.

F.Bergé avec AFP