BFM Business

Patrick Pouyanné (PDG de Total): "il faut jalonner le pays de bornes de recharge rapide"

Invité ce lundi sur BFM Business, le PDG de Total Patrick Pouyanné est revenu sur la transformation du groupe pétrolier en groupe multi-énergies, et sa volonté de lancer 300 stations de bornes de recharges pour véhicules électriques d’ici trois ans.

L’objectif de 100.000 bornes de recharge d’ici l’an prochain le long des grands axes français est aussi l’affaire de Total. Le groupe, qui sera bientôt rebaptisé Total Energies, va en effet développer d’ici trois ans 300 stations de bornes de recharge, dans le cadre de sa transformation de producteur pétrolier à producteur multi-énergies.

Je me suis pas mal battu dans le cadre du plan de relance pour expliquer que la voiture égale la liberté de mobilité. Aujourd’hui, un Français a une voiture, il sait qu’il va trouver une station-service, il ne se pose pas la question. Pour avoir moi-même acheté une voiture électrique, je sais qu’on se pose la question. Et donc il faut absolument jalonner le pays et le jalonner de bornes de recharge rapide", explique ce lundi dans Good Morning Business Patrick Pouyanné, le PDG de Total.

300 stations de bornes d'ici 2 à 3 ans

Les bornes de recharge rapide sont pour Patrick Pouyanné la meilleure option, même si les contraintes (prix, utilisation) restent importantes et demandent donc un travail conjoint avec les pouvoirs publics. Un peu moins de 31.000 bornes de recharge maille actuellement le pays.

Nous avons besoin des pouvoirs publics, il y a encore très peu de demande, il n’y a pas beaucoup de voitures électriques, il faut jalonner le pays de bornes de recharge rapide. On a fait les tests, les gens ne supportent pas de passer plus de 10 à 12 minutes à une borne de recharge et donc il faut en installer beaucoup, or ça coûte cher une borne de recharge rapide: 500.000 euros la borne et il n’y a pas de clients, précise Patrick Pouyanné. Les pouvoirs publics français ont mis en place un dispositif, nous avons discuté avec eux et nous nous sommes engagés dans un plan pour déployer à 2 à 3 ans 300 stations, notamment sur les grandes autoroutes et routes nationales".

Quel avenir pour les stations-services

Le développement de stations de bornes de recharge rapides et de la voiture électrique demande aussi un changement de modèle des stations-services classiques car les utilisateurs de voitures électriques se rechargent en fait très peu dans l’espace public.

Nous allons mettre des bornes de recharge dans nos réseaux de stations-services mais il n’est pas évident qu’à long terme, ces réseaux seront très utiles, souligne Patrick Pouyanné. Ces réseaux seront nécessaires mais leur usage sera plus faible".

Une transformation de leur business-model est donc à attendre: distribution de différentes énergies - "hydrogène pour les camions", explique par exemple Patrick Pouyanné -, boutiques – "30% des revenus des stations-services sont autre chose que du pétrole déjà aujourd’hui", poursuit le patron de Total.

De quoi faire de Total en un concurrent de Couche-Tard, cette société canadienne de "dépanneurs", des petits supermarchés accolés aux stations-services?

Les stations-services sont aussi des lieux de vie avec des boutiques […] Couche-Tard est un modèle intéressant, explique Patrick Pouyanné. Couche-tard a d’ailleurs racheté les stations-services de mon collègue Equinord en Norvège avec le modèle de développer le retail, les boutiques".

Total compte 3700 stations-services sur les 11.000 que compte la France, selon des chiffres de 2019.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto