BFM Business

Nissan ne trouve pas de successeur à Carlos Ghosn

Les administrateurs de Nissan n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur un nom pour succéder à Carlos Ghosn.

Les administrateurs de Nissan n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur un nom pour succéder à Carlos Ghosn. - Toshifumi KITAMURA / AFP

Alors que le dirigeant de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi est toujours en détention, les administrateurs de Nissan ne se sont pas mis d’accord sur un éventuel remplaçant.

Après presque 20 ans à la tête de Nissan, difficile de remplacer Carlos Ghosn. Trois administrateurs indépendants de Nissan: Masakazu Toyoda, ancien haut fonctionnaire, Jean-Baptiste Duzan, ancien dirigeant de Renault, et le coureur automobile Keiko Ihara, ne semblent pas avoir réussi ce mardi à se mettre d’accord pour proposer un candidat au conseil d’administration, à la place de Carlos Ghosn. La décision a été reportée, selon l’agence japonaise Kyodo, citée par Reuters.

Le vote aurait dû avoir lieu le 17 décembre, avant de procéder à un vote des actionnaires pour acter définitivement en janvier le départ de Carlos Ghosn. La prochaine échéance pour l’ancien président de Nissan aura cependant lieu avant. Le 10 décembre, la fin de l’incarcération de Carlos Ghosn aurait pu prendre fin. Mais selon des informations du quotidien Sankei ce matin, le parquet japonais pourrait de nouveau inculper, et donc réincarcérer Carlos Ghosn directement, jusqu'à la fin du mois de décembre. Cette fois, les accusations porteraient sur la période 2015/2017.

Pauline Ducamp