BFM Business

Le nombre d'avions dans le monde va plus que doubler d'ici 20 ans estime Airbus

L'OMC a donné raison aux États-Unis sur les subventions européennes en faveur d'Airbus

L'OMC a donné raison aux États-Unis sur les subventions européennes en faveur d'Airbus - AFP

Face à la croissance continue du trafic aérien, l'avionneur européen estime que la flotte mondiale d'avion de ligne fera plus que doubler dans les 20 prochaines années. 550.000 nouveaux pilotes et 640.000 nouveaux techniciens seront notamment nécessaires, affirme le groupe aéronautique.

La flotte mondiale d'avions de ligne va plus que doubler au cours des 20 prochaines années, ce qui va entraîner un besoin de 39.210 avions et cargo neufs d'ici à 2038, a estimé Airbus ce mercredi.

La flotte d'avions en service sera alors de 47.680 appareils à la faveur d'une croissance annuelle du trafic aérien de 4,3%, a indiqué l'avionneur européen qui publie ses nouvelles prévisions mondiales de marché (GMF - Global Market Forecast) 2019-2038.

Un secteur résistant

"Le trafic aérien a plus que doublé depuis 2000. Il joue de plus en plus un rôle clé dans la connexion des grands centres de population, en particulier dans les marchés émergents où la propension à voyager (par voie aérienne) est l'une des plus élevées au monde, le coût ou la géographie rendant toute alternative impossible", explique Airbus dans un communiqué. "Les progrès en matière de rendement énergétique stimulent encore davantage la demande de remplacement des appareils existants par d'autres qui consomment moins de carburant", ajoute-t-il.

Sur les 39.210 avions neufs nécessaires, 25.000 répondront aux besoins de croissance et 14.210 viendront remplacer des appareils existants plus gourmands en carburant.

"La croissance annuelle de 4% reflète la nature résiliente du secteur aéronautique, qui résiste aux chocs économiques à court terme et aux perturbations géopolitiques. Les économies prospèrent grâce au transport aérien", a commenté Christian Scherer, directeur commercial d'Airbus, cité dans le communiqué. Le groupe aéronautique estime qu'il faudra 550.000 nouveaux pilotes et 640.000 nouveaux techniciens pour faire face aux besoins futurs.

P.L avec AFP