BFM Business

Le F-35, l'avion de chasse américain, ne serait toujours pas apte au combat

Le programme de cet appareil de 5ème génération a démarré en 1996 et la facture frôle désormais les 1000 milliards de dollars

Le programme de cet appareil de 5ème génération a démarré en 1996 et la facture frôle désormais les 1000 milliards de dollars - Christophe Archambault - AFP

Les problèmes continuent pour le programme F-35 de Lockheed Martin qui a démarré il y a plus de 20 ans et pourrait coûter à terme près de 1000 milliards de dollars. Un site spécialisé révèle que l'appareil présente des défaillances graves qui ne lui permettent toujours pas d'être opérationnel.

Le F-35 sera-t-il le meilleur avion de combat du monde? Un jour peut-être, mais en attendant, ce programme est le plus long et le plus coûteux de l'histoire. Son développement a démarré en 1996 et la facture de ce programme baptisé Joint Strike Fighter dépasse les 400 milliards de dollars. Le développement de cet avion du constructeur américain Lockheed Martin pourrait même à terme frôler les 1000 milliards de dollars ce qui aux Etats-Unis lui vaut le surnom de "Trillion program", comme le rappelle le site Opex360. Rien ne dit que la nouvelle version de cet appareil furtif "multi rôle" (à la fois chasseur et bombardier) sera rapidement opérationnelle.

Des document révélés pas le site américain Defense News font état d'une dizaine de problèmes majeurs pouvant mettre en péril la vie des pilotes ou l’efficacité des missions: l'avion serait incapable d'effectuer une brusque montée verticale sans risquer un crash ; certains éléments, comme la queue, fondent lorsque l'avion vole à Mach 1,2 pendant plus d'une minute, soit en dessous de la vitesse maximale (Mach 1,6) ; dans le cockpit, la pression à haute altitude serait telle qu'elle provoquerait des douleurs "atroces" aux oreilles et aux sinus ; enfin, l'écran et la caméra de vision nocturne installés dans le casque du pilote ont des défaillances qui compliquent l'atterrissage sur un porte-avions.

Le programme est "foutu"

Le Washington Post rapporte que le secrétaire d'Etat à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, aurait qualifié le programme de F-35 de "foutu". Une déclaration qui peut avoir une influence sur la décision qui doit être prise en fin d'année par Washington de lancer la mise en production de l'appareil. D'autant que selon Defense News, "les problèmes listés dans le document n'ont été communiqués ni au Congrès, ni aux médias".

Dernier écueil et non des moindres pour les clients étrangers, la protection des données classifiées. En avril dernier, Defense News, révélait qu'Alis, le logiciel du F-35, "ne permet pas aux opérateurs étrangers d’empêcher que leurs données secrètes soient envoyées aux États-Unis".

Le commandement de l'US Air Force et les dirigeants de Lockheed Martin tentent de rassurer. Greg Ulmer, vice-président, a déclaré à Defense News que tout est sous contrôle. "Nous sommes en train de résoudre ces problèmes", a-t-il déclaré en précisant qu'un "nouveau revêtement pourrait minimiser les dommages causés par la chaleur et un meilleur logiciel de contrôle de vol pourrait atténuer le risque d'accident lors de manœuvres difficiles". 

Le commandement de l'US Air Force est confiant. Le site The Daily Beast cite un récent communiqué de l'armée de l'Air américaine dans lequel un haut responsable affirme que "les plans de déploiement et d'utilisation du F-35 n'ont pas changé". 

Les experts ne sont pas vraiment convaincus que tout sera réglé à temps. "Il faudra attendre au moins cinq ans pour obtenir un avion pleinement fonctionnel", a déclaré au Daily Beast Dan Grazier, expert militaire spécialisé en combat aérien et proche de Patrick Shanahan.

En attendant, le F-35 se vend bien, même très bien. A ce jour onze pays, Australie, Belgique, Danemark, Italie, Israël, Norvège, Japon, Corée du Sud, Royaume-Uni, Turquie et Royaume-Uni, l'ont choisi pour le mettre au coeur de leur défense. Les clients européens ont fait ce choix au détriment des concurrents européens comme le Rafale de Dassault ou le Typhoon du consortium européen Eurofighter.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco