BFM Business

Ferrari et Porsche, champions des marges dans l’automobile

Ferrari vend ses voitures en moyenne 279.978 euros, soit un peu moins que le prix de départ de la dernière 812 Superfast ici en photo.

Ferrari vend ses voitures en moyenne 279.978 euros, soit un peu moins que le prix de départ de la dernière 812 Superfast ici en photo. - Ferrari

Ferrari gagne 69.000 euros par voiture vendue, soit près du quart du prix de vente. Porsche, deuxième, est loin derrière avec "seulement" 16.780 euros de marge moyenne, révèle une étude dévoilée par le quotidien économique allemand Handelsblatt.

Si véhicules des marques automobiles premium font rêver, les marges dégagées par leurs modèles peuvent être tout aussi impressionnantes. Une étude du Center of Automotive Research (CAR) de l'université de Duisburg-Essen, en Allemagne, révélée par le quotidien économique allemand Handelsblatt revient sur les chiffres fous des rois du luxe sur quatre roues.

Ferrari, produire peu pour gagner gros

Logiquement, Ferrari se retrouve en tête. La marque au cheval cabré, qui vient de perdre son patron Sergio Marchionne, n’a vendu que 5.000 voitures sur les six premiers mois de l’année, mais à un tarif moyen de 279.978 euros. Sur chaque véhicule, Ferrari dégage un bénéfice moyen de 69.000 euros, ce qui donne un taux de marge de 24,6%. De quoi s’acheter une belle Mercedes Classe E neuve à chaque vente!

Porsche monte sur la deuxième place du podium. La marque de Stuttgart vend ses voitures en moyenne 91.309 euros: elle dégage 16.780 euros sur cette vente, soit un taux de marge de 18,4%. Reste à savoir si Porsche saura faire face à la mise en place de nouvelles normes à partir du 1er septembre prochain. La marque allemande fait aujourd'hui face à des ruptures de stock. S'il commande aujourd'hui, un acheteur de Cayenne ou de Panamera devra au moins attendre jusqu’en mars 2019, rappelle le Handelsblatt.

BMW, roi des volumes

Si BMW n’affiche pas la marge la plus élevée, la marque bavaroise se distingue par ses volumes. En incluant les autres marques du groupe, Mini et Rolls-Royce, le groupe BMW a vendu 1,2 million d’unités au premier semestre. Avec un prix moyen de 33.401 euros, et 3057 euros dégagés en moyenne par voiture, le taux de marge s’affiche tout de même à 9,2%.

Son grand concurrent, le groupe Daimler (marques Mercedes et Smart) fait un peu moins bien avec un taux de marge de 8,7% en récupérant 3343 euros sur chaque voiture vendue en moyenne 38.458 euros.

Audi, qui appartient au groupe Volkswagen et assure aussi la gestion de Lamborghini, fait finalement mieux que ses deux concurrents: la marque aux anneaux affiche un prix moyen de 37.851 euros, tout juste inférieur à Daimler, mais qui lui rapporte un peu plus: 3347 euros en moyenne, soit un taux de marge de 8,9%.

Bentley et Tesla en pertes

Egalement membre de la galaxie des marques du groupe Volkswagen, Bentley n’est pas au mieux de sa forme. Sur ses 5000 voitures vendues depuis le début de l’année à un prix moyen de 164.888 euros, la marque britannique perd 17.425 euros par voiture.

C’est pire que Tesla, souvent pointé du doigt comme un gouffre financier sans fonds. Les 71.000 ventes au premier semestre se sont réalisées à un prix moyen de 66.510 euros, signe notamment que la Model 3, son premier véhicule "abordable", ne l’est pas encore réellement.

Sur chaque véhicule vendu, Tesla a perdu 11.000 euros, indique l’étude. Si la jeune marque californienne spécialisée dans le haut de gamme 100% électrique s'est imposée en termes de ventes, même en Europe, elle reste donc encore distancée en termes de rentabilité par rapport à ses concurrents directs. Le patron de Tesla, Elon Musk, avait annoncé que la marque réaliserait son premier exercice bénéficiaire cette année, comptant en particulier sur la montée en cadence de sa Model 3 afin de répondre aux nombreuses précommandes.

Julien Bonnet