BFM Business

Budget spatial: quel coût pour les contribuables?

Des spectateurs regardent le lancement de modèles réduits de fusées, à Saint-Pétersbourg, le 11 avril 2021, alors que La Russie célèbre la conquête de l'espace par Gagarine il y a 60 ans

Des spectateurs regardent le lancement de modèles réduits de fusées, à Saint-Pétersbourg, le 11 avril 2021, alors que La Russie célèbre la conquête de l'espace par Gagarine il y a 60 ans - Olga MALTSEVA © 2019 AFP

Si les investissements dans les fusées et satellites sont importants, le budget spatial français reste très en deçà des moyens mis en œuvre par les Américains. Ces derniers ont, en plus, divisé par deux les sommes investies par rapport aux années 1960.

205 euros. C'est la somme que les Français estimaient payer par an pour financer les activités spatiales de la France, dans un sondage réalisé par Harris Interactive pour l'Agence spatiale européenne (ESA) en 2019. Soit un sacré budget de 13,7 milliards d'euros pour l'Hexagone!

Malheureusement pour les amoureux de l'espace, et heureusement pour les contribuables, le budget du Cnes (centre national des études spatiales) en est très loin. En 2021, il s'élève à 2,335 milliards d'euros (soit environ 35 euros par personne).

Ce budget, en hausse de 23% sur cinq ans, permet de financer en grande partie l'agence européenne. Sur les 4,55 milliards d'euros octroyés par les Etats à l'ESA, près d'un quart (1,06 milliard d'euros) est apporté par la France. Le pays est donc le premier contributeur devant l'Allemagne (968,6 millions d'euros) et l'Italie (589,9 millions d'euros) pour 2021.

La NASA loin devant

A cela, il faut ajouter toutes les (petites) contributions des autres Etats ainsi que l'aide direct de l'Union européenne (environ 1,6 milliard d'euros) pour un budget total de 6,49 milliards d'euros pour l'ESA.

On est très loin de sommes investies par les Américains. Le Budget de la NASA pour 2021 s'élève à 23,27 milliards de dollars, en hausse de 2,84%. Rapporté à la population, cela représente un coût de 70 dollars par habitant.

Impressionnant? C'est en tout cas bien moins que lors de la course à l'espace, quand les Etats-Unis affichaient un budget de plus de 40 milliards de dollars (constants) pour atteindre la Lune. En 1966, la NASA représentait ainsi 4,4% des dépenses fédérales contre 0,48% en 2020. Il faut aussi rappeler que les entreprises privées comme SpaceX ou Blue Origin sont en partie financées par l'argent public puisqu'ils bénéficient de contrats fédéraux.

Derrière les Etats-Unis, la Chine s'annonce comme le véritable rival. Si le retard technologique chinois est encore important, le pays aurait un budget spatial estimé à 8,4 milliards de dollars en 2017 selon l'OCDE bien que Pékin reste toujours mystérieux sur les sommes allouées. Nul doute que les ambitions ne manquent pas et la Chine devrait gonfler, dans les années à venir, son budget.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business