BFM Business

Airbus concrétise un mégacontrat de plusieurs milliards de dollars avec la Chine

Cette méga-commande de 300 Airbus, soit environ 30 milliards de dollars, avait été annoncée en janvier 2018 par Emmanuel Macron lors de sa visite à Pékin.

Après plus d'un an de négociations, Airbus vient de concrétiser un contrat avec la China Aviation Supplies Holding Company (CASC) portant sur l’acquisition de 290 appareils de la famille A320 (A319, A320 et A321) CEO et NEO. La très grande majorité sera composée d'A320 et 321 en version NEO. La commande comporte également sur 10 gros porteurs A350. Selon l'Elysée, la valeur de ce contrat serait de "près de 30 milliards de dollars".

"La conclusion d'un grand contrat pour Airbus est une avancée importante et un excellent signal (...) de la force des échanges" entre la Chine et la France, a déclaré le président Emmanuel Macron, lors de la signature du contrat au cours d'une cérémonie à l'Elysée.

Le montant de cet accord pourrait atteindre 30 milliards de dollars au prix catalogue. Dans ce type de contrat, les négociations sont âpres. Selon un article de Challenges, les réductions peuvent aller jusqu'à 60% du tarif officiel. 

La signature de cette méga-commande était incertaine. En janvier 2018. Emmanuel Macron avait échoué à conclure ce contrat lors d'une visite à Pékin. La patience a payé. A l'époque, il portait sur 184 appareils pour un montant d'environ 18 milliards de dollars (15 milliards d’euros).

Depuis 2008, Airbus dispose d'une ligne d'assemblage d’A320 à Tianjin, près de Pékin dans laquelle le groupe aéronautique a investi 150 millions de dollars. En 2017, cette Airbus a ouvert dans la même ville une usine de finition d’A330.

Pascal Samama