BFM Business

Fusion Safran-Zodiac: un géant mondial en devenir

-

- - -

La marque Zodiac à vécu. Après plus d'un siècle d'existence, elle disparaît, remplacée par celle de son nouveau propriétaire Safran. Une fusion délicate à opérer.

C'est une étape symbolique dans l’intégration des activités de Zodiac par Safran. Zodiac disparaît officiellement samedi 1er décembre. La fusion a été définitivement validée mercredi 28 novembre par l'assemblée générale des actionnaires, à 99,88%. Un score «soviétique» s'amuse Philippe Peticolin le directeur général de Safran. Mais il reste cependant un travail massif d’intégration à faire.

Les deux industriels ont une culture d’entreprise diamétralement opposée. L'une familiale, « à l'ancienne », chez Zodiac explique un acteur du dossier. L'autre, très industrielle et rationnelle, chez Safran. En fait, tout est à revoir dans l'organisation de Zodiac. Méthodes industrielles obsolètes, sites de production en doublons, projets en retard, grilles de rémunération qui ne sont pas harmonisées ... Un travail plus compliqué que prévu et qui mobilise chez Safran depuis déjà plusieurs mois une équipe de 100 personnes.

Objectif : la parfaite intégration de Zodiac d'ici deux ans

La stratégie est claire : faire infuser la culture maison au sein de Zodiac. Illustration avec l'usine d'Issoudun, dans l'Indre, qui fabrique des sièges d'avions. Safran y a déployé une véritable « task force » pour repenser en profondeur toute l'organisation. La méthode « One Safran » est désormais affichée au cœur même des ateliers.

La réorganisation globale de l'activité de Zodiac aerospace devrait permettre d'effectuer un peu plus de 200 millions d'euros d'économies. « Pour parfaire l'intégration de Zodiac, il faudra deux ans » explique Philippe Petitcolin. C'est six mois de plus que prévu. Il reste encore 1 ou 2% à vérifier expliquait-il il y'a quelques semaines mais à priori, pas de nouvelles mauvaises surprises à venir.

Le nouvel ensemble regroupe désormais plus de 92 000 collaborateurs dont 45 000 en France. L’ambition de Safran est de devenir le premier équipementier aéronautique mondial d'ici 15 ans. Moteurs, sièges, équipements de cabines, systèmes électriques ou encore train d'atterrissage. Objectif : 20 milliard d'euros de chiffre d affaires.