BFM Business

Fermeture le dimanche : Leroy Merlin fait appel

-

- - -

Le groupe de bricolage Leroy Merlin a annoncé vendredi qu'il comptait faire appel de la décision de justice qui l'a condamné jeudi à fermer ses magasins d'Ile-de-France le dimanche, et a déploré des "incohérences".

Fermer ses magasins d’Ile-de-France le dimanche ? Leroy-Merlin n’apprécie pas et l’enseigne le fait savoir. Le magasin de bricolage, condamné par le tribunal de commerce de Bobigny avec Castorama à cesser d’ouvrir quinze magasins de la région parisienne le dimanche, a en effet annoncé son intention de faire appel de la décision. Leroy Merlin.

Des manifestations en Ile-de-France

Si Leroy Merlin entend faire appel, déjà, des dizaines de salariés se sont regroupés devant les préfectures d’Ile-de-France pour défendre le droit au travail dominical et demander des autorisations d’ouverture. « Nous voulons obtenir une accélération de la procédure concernant les autorisations préfectorales permettant l'ouverture du dimanche », a dit Gérald Fillon, salarié chez Leroy Merlin, membre du collectif Bricoleurs du dimanche, qui milite pour le travail dominical. « Sur ma fiche de paie, chaque dimanche travaillé, c'est 150 euros nets en plus. Je travaille deux dimanches par mois, sur la base du volontariat. Sur un an, ça fait plus de 3 000 euros de perdus », a déploré à Créteil Stéphane Thimon, salarié depuis deux ans du magasin Leroy Merlin de Vitry (Val-de-Marne), un des 15 magasins visés par la décision rendue jeudi. « Il n'y a aucune contrainte, la direction ne nous pousse à rien du tout. On est payé plus, on a un jour de repos compensatoire (...) C'est bon pour tout le monde », a de son côté réagi Christelle Heilmann, porte-parole du collectif.

« C'est le droit qui s'applique »

De son côté, le ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire et à la Consommation Benoît Hamon s'en est remis vendredi à la décision de justice d'interdire l'ouverture dominicale de certains magasins de bricolage d'Ile-de-France, estimant que « c'est le droit du travail qui s'applique ». « Je comprends la demande des consommateurs d'aller dans les magasins le dimanche, elle a beau exister, c'est le droit du travail qui s'applique », a déclaré le ministre en marge d'un déplacement à Trappes et à La Verrière, dans les Yvelines.
La loi autorise les commerces à ouvrir le dimanche mais sous certaines conditions (zones touristiques, périmètres de consommation exceptionnels, ou encore commerces alimentaires jusqu'à 13H00 ...).

T. de Dieulveult avec AFP