BFM Business

Vague de froid: approvisionnement électrique suffisant ce mercredi

Pas de coupures de courant prévues ce mercredi.

Pas de coupures de courant prévues ce mercredi. - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

La vague de froid qui persiste sur l’Hexagone ne devrait pas causer de pannes électriques ce mercredi. RTE assure disposer “des capacités de production disponibles suffisantes pour couvrir les besoins électriques de la France”. La vigilance reste de mise pour les journées de jeudi et vendredi.

La France sera suffisamment approvisionnée en électricité ce mercredi pour affronter la vague de froid, mais la situation reste "sous forte vigilance" pour les jours suivants, même si aucune coupure de courant n'est prévue à ce stade, a indiqué RTE mardi. "Pour la journée de demain, RTE aura les capacités de production disponibles en France et à l'étranger suffisantes pour couvrir les besoins électriques de la France", a déclaré un porte-parole du gestionnaire du réseau de transport d'électricité, lors d'une conférence téléphonique.

Au niveau national, la température moyenne sera de 6°C sous les normales de saison, un peu moins froide que le niveau de -6,4°C prévu initialement par Météo France, ce qui réduit légèrement la consommation électrique anticipée, a-t-il détaillé. L'Hexagone est en effet hautement "thermosensible": la popularité des radiateurs électriques, qui chauffent un tiers des logements, fait qu'une baisse d'un degré de la température hivernale représente une consommation additionnelle de courant de l'ordre de 2.400 mégawatts (MW), l'équivalent de deux gros réacteurs nucléaires.

Le gestionnaire du réseau à haute tension prévoit une consommation de 93.000 mégawatts à la pointe de 19H00 mercredi, quand les Français regagnent leur domicile et poussent le chauffage, face à une production totale disponible en France de 91.250 MW, à laquelle s'ajoutent de 2.000 MW à 4.000 MW de capacités d'importation. "En conséquence, les solutions exceptionnelles graduelles prévues en cas de vague de froid importante et durable ne seront pas activées pour la journée de demain", a indiqué le porte-parole de la filiale d'EDF. "Il n'y a évidemment pas de coupure programmée non plus pour la journée de demain et pour le reste de la semaine à ce stade", a-t-il ajouté.

Des mesures exceptionnelles toujours envisagées

Les capacités d'importation de la France sont réduites par la vague de froid qui touche également les pays voisins, tandis que ses moyens de production étaient amputés de six réacteurs nucléaires à l'arrêt mardi, sur les 58 que compte le parc français d'EDF. Parmi les mesures susceptibles d'être activées figurent entre autres le lancement d'alertes incitant les consommateurs à réduire leur consommation en heures de pointe, l'interruption de l'alimentation de 21 sites industriels ou la réduction de la tension de 5% sur le réseau.

Pour jeudi, avec une température qui devrait se situer 5,7° sous les normales saisonnières, RTE prévoit une consommation de 94.700 MW. Les prévisions seront réactualisées mercredi en fin d'après-midi, le déclenchement de mesures exceptionnelles demeurant une option possible. "La situation reste sous forte vigilance" jeudi et vendredi, a indiqué le porte-parole, "puisque la vague de froid va se poursuivre jusqu'à la fin de la semaine". Durant le week-end, la consommation d'électricité se réduit, l'industrie tournant alors au ralenti.

P.L avec AFP