BFM Business

Transition énergétique: les annonces de François Hollande

François Hollande s'est exprimé depuis le siège du Conseil économique, social et environnemental (Cese), en ouverture de la conférence environnementale.

François Hollande s'est exprimé depuis le siège du Conseil économique, social et environnemental (Cese), en ouverture de la conférence environnementale. - -

Le président de la République française s'est exprimé en ouverture de la conférence environnementale, ce vendredi 20 septembre. Le chef de l'Etat a notamment annoncé de nouvelles mesures, dont la baisse de la TVA pour les travaux d'isolation thermique.

Alors que la polémique autour de la fiscalité du diesel peine à désenfler, François Hollande se savait attendu, ce vendredi 20 septembre.
Le président français a en effet ouvert la deuxième conférence environnementale par un discours scruté de toutes parts, notamment par ses alliés écologistes.

Voici les principales déclarations du chef de l'Etat:

> La création d'une assiette carbone dans le Budget 2014 est "un geste politique fort", a-t-il déclaré. La montée en charge de cette contribution climat-énergie sera progressive, définie à l'avance et compensée par la baisse de prélèvements. Jean-Marc Ayrault devrait se charger de préciser leur nature, demain.

> La TVA va bien baisser sur les travaux de rénovation thermique en 2014. Son taux passera donc à 5%, alors qu'il devait passer à 10%. "Cette mesure réduira la facture énergétique des ménages, première chose, et soutiendra l'activité du bâtiment", a déclaré le chef de l'Etat.

> En France, l'objectif sera de "réhabiter et isoler 500.000 logements"

> 2.000 emplois d'avenir seront créés pour "former les ménages" concernant les travaux de rénovation.

> Le montant des investissements pour la transition énergétique s'élève à 20 milliards d'euros.

> François Hollande veut "diminuer de 30% notre consommation en énergies fossiles en 2030". Pour cela, il veut notamment "développer la voiture intelligente", dont le véhicule 2 litres au cent, présenté dernièrement parmi les 34 plans industriels d'Arnaud Montebourg.

> Le président français prône "une réduction de 50% de notre consommation d'énergie à l'horizon 2050". Cette réduction pourrait permettre de récupérer 20 à 50 milliards d'euros d'ici à 2030.

> Selon François Hollande, l'Etat doit être le garant de la stratégie nucléaire. "Il ne s'agit pas de se substituer à l'opérateur mais de maîtriser la diversification de notre production selon les objectifs que la Nation, souverainement, aura choisis".

> Il a d'ailleurs confirmé l'objectif de réduire à 50% la part du nucléaire dans le mix énergétique, ainsi que la fermeture de Fessenheim "d'ici la fin 2016."

> "La Banque publique d'investissement sera la banque de la transition", selon François Hollande, qui a également annoncé la tenue d'un "Conférence bancaire et financière de la transition énergétique".

> François Hollande a confirmé la mise en place d'un Crédit d'impôt pour la rénovation thermique

> Le projet de loi sur la transition énergétique sera "l'un des textes les plus importants du quinquennat", a affirmé le président français. La loi devra être adoptée d'ici à la fin 2014.

>"Il ne s'agit pas d'arbitrer entre économie et écologie", a-t-il affirmé, précisant qu'il ferait certaines propositions au prochain Conseil européen, dont une taxe carbone aux frontières de l'UE.

> Le chef de l'Etat veut "un pacte mondial du climat" en 2015. La même année, la France accueillera la conférence climat.

>"L'urgence climatique appelle à un sursaut", a-t-il déclaré, dressant un tableau assez sombre de ce pourrait être le futur sans changement radical.

> François Hollande a commencé par rappeler son engagement, l'an dernier, de faire de la France un pays "d'excellence environnementale".

Yann Duvert (texte) François Gapihan (video)