BFM Business

Total, partenaire du littoral français

-

- - -

Créée en 1977 et basée à Douarnenez, la SOBAD MARINE, assure la distribution quotidienne des carburants pour les navires du littoral français. Total est aux côtés de son partenaire finistérien pour offrir aux marins pêcheurs, et depuis peu aux plaisanciers, une gamme complète de services qui vont bien au-delà de la distribution.

"L’année dernière, nous avons sorti de nos dépôts de Douarnenez plus de 90 000 m3 de carburant. Ce chiffre est à mettre en perspective avec les 200 000 m3 vendus au niveau national !". C’est ainsi que Jean-Loup Thivet, dirigeant de la SOBAD MARINE depuis onze ans et marin chevronné, commente le va-et-vient incessant des navires de pêche et de commerce accostant pour décharger leur cargaison et faire le plein.

"Nous réalisons aujourd’hui cent millions d’euros de chiffre d’affaires pour vingt-quatre employés" poursuit-il. "Nous assurons la distribution de carburants marins, dont le carburant bleu, de Boulogne-sur-Mer à Menton, soit 5 600 kilomètres de côtes que compte le littoral de la métropole. Notre dépôt pétrolier de 12 000 m3, qui ne distribue que ce type de carburant marin, est unique en France, car il est autonome et alimenté en gazole pêche (GOP) exclusivement issu de la raffinerie Total de Donges".

Un gain de temps pour tous

Aujourd’hui, la clientèle principale vient d’Espagne, elle représente 60 % des ventes de l’entreprise.

"C’est parce que nous sommes allés rencontrer les armateurs et les patrons pêcheurs chez eux, en Espagne !" précise Jean-Loup Thivet, "Nous les avons convaincus de venir ici, à Douarnenez, pour bénéficier d’une offre complète de services : le ravitaillement en carburant bien évidemment, mais aussi l’accès aux soins médicaux, ou encore la possibilité de faire le plein de leur réfrigérateur avant leur prochain départ en mer. Pendant ce temps, à la criée, on s’occupe de décharger leur poisson qui sera sur les étals espagnols le lendemain matin. Chaque instant compte !".

Car la recherche de l’efficacité et du gain de temps est partout. Pour les pêcheurs professionnels, mais aussi pour les plaisanciers, la SOBAD MARINE a déployé des "stations-fantômes" le long des côtes. Elles offrent des prestations haut de gamme aux petits bateaux jusqu’aux yachts. "Pare-battages, éclairage de nuit, possibilité de régler par carte bleue ou par prélèvement automatique grâce à un badge unique lisible sur toutes les stations de la côte, et webcams en temps réel pour que les propriétaires puissent vérifier sur leur téléphone l’encombrement, ou pas, des stations. Nous devons nous adapter et proposer les meilleurs services" indique Jean-Loup Thivet.

La sécurité en leitmotiv

Point de rencontre entre une ville et un parc marin, le dépôt de Douarnenez est une référence en matière de sécurité, de normes, mais aussi de contraintes. "Ce qui n’empêche pas les clients de la SOBAD MARINE de continuer à venir chez nous" tempère Jean-Loup Thivet. "Ils savent qu’ils trouveront à tout moment des produits de qualité. Nous avons rendu ce dépôt attractif en communicant sur le produit qui provient de la raffinerie de Donges. C’est un carburant fiable et 100 % français, alors que 80 % du marché national proviennent de l’importation. Ici les normes du Groupe Total sont intégralement appliquées, avec une traçabilité complète. Car lorsqu’il s’agit d’aller en mer, le carburant doit être d’excellente qualité. Il participe à la sécurité des pêcheurs".

Bruno Claquin, patron-pêcheur et président de la station locale de la SNSM, confirme : "Si le carburant est de mauvaise qualité, le mécanicien s'en aperçoit très vite quand il démonte les filtres. En mer, une panne moteur dans un creux de dix mètres, ça peut être fatal".

De nouvelles règles pour la pêche

Depuis dix ans, en raison de quotas européens destinés à préserver les ressources halieutiques, le potentiel national de la pêche nationale a été divisé par trois. Les marins pêcheurs ont été encouragés à déchirer [ndlr : mettre à la casse] leurs bateaux contre une subvention. "Lorsqu’ils détruisaient leur navire, les droits de pêche disparaissaient également. De 15 000, nous sommes passés à 7 000 unités au niveau national", explique Jean-Loup Thivet. "Mais la pêche n’est pas morte. Elle s’est restructurée".

Pour assurer la pérennité de son activité, la SOBAD MARINE a joué la carte de la diversification de ses clients. Marine marchande, navires à passagers, cargos, navires de servitude et dragues font désormais partie des partenaires commerciaux. Le marché de la plaisance et du yachting est également prometteur. Depuis deux ans, la SOBAD MARINE s’est implantée sur la Côte d’Azur, notamment dans le golfe de Saint-Tropez, en ouvrant des boutiques qui proposent des services haut de gamme.

Un perpétuel renouveau

"Notre métier, c’est aussi le contact. Nous devons nous déplacer auprès des associations, des clubs, des capitaineries, participer à des assemblées générales pour expliquer le bien-fondé de notre démarche et l’intérêt d’utiliser les services de la SOBAD MARINE. Ainsi, nous sommes des ambassadeurs de la qualité, de l’assistance, des conseils et du service. C’est notre façon de nous inscrire dans une énergie meilleure" conclut Jean-Loup Thivet.

Sous des pressions environnementales et financières, la pêche a redimensionné sa flotte. Les unités sont redevenues rentables et de nouvelles sont en construction. Partout, à l’exception de la Méditerranée, "le poisson revient".

De quoi redonner confiance dans l’avenir à tous ceux qui vivent de la mer.

La SNSM, plus d’un siècle de volontariat au service de la sécurité en mer

Fondée en 1967 sur le rapprochement entre la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés et la Société des Hospitaliers sauveteurs Bretons, la SNSM est une association loi 1901 dont la vocation première est de secourir bénévolement et gratuitement les vies humaines en danger en mer et sur les côtes. Elle est reconnue d’utilité publique depuis 1970.

Depuis plus d’un siècle, des bénévoles issus du monde maritime et d’autres milieux s’investissent localement pour apporter une aide efficace aux usagers de la mer à travers trois grandes missions.

-Sauver des vies en mer et sur le littoral, grâce aux sauveteurs embarqués bénévoles et via la surveillance des plages prise en charge par les nageurs-sauveteurs volontaires. Les sauveteurs embarqués ont pour rôle de porter assistance à toute personne en situation de naufrage réel ou potentiel.

Notre partenaire TOTAL