BFM Business

Pourquoi un groupe chinois veut s'emparer de l'EDF portugais

En décembre 2011, China Three Gorges Corporation a pris une participation de 21 % dans Energias de Portugal pour 2,7 milliards d'euros.

En décembre 2011, China Three Gorges Corporation a pris une participation de 21 % dans Energias de Portugal pour 2,7 milliards d'euros. - Patricia De Melo Moreira-AFP

Déjà actionnaire à 23% de l'opérateur d'électricité Energias de Portugal (EDP), le groupe chinois China Three Gorges a lancé une OPA sur le restant du capital. Lorgné par Engie, l'EDF portugais passerait ainsi sous contrôle chinois, une première en Europe pour un exploitant national d'infrastructure stratégique.

Au Portugal, la fourniture d'électricité sera-t-elle bientôt contrôlée par la Chine? Le groupe China Three Gorges a lancé une offre publique d'achat (OPA) sur les 76,7% du capital du groupe d'électricité Energias de Portugal (EDP) et ses 11.000 salariés, qu'il ne détient pas encore pour environ 9 milliards d'euros, a révélé le gendarme de la Bourse portugaise.

Le groupe chinois était entré au capital de l'ex-opérateur public portugais d'électricité en 2011, lors de sa privatisation, en prenant 21% pour 2,7 milliards d'euros. Il détient actuellement 23,27% du capital d'EDP et entend monter à plus de 50% pour en prendre contrôle alors qu'Engie était cité comme un acquéreur potentiel.

Le prix par action qu'il propose, 3,26 euros, représente une prime de 4,82% par rapport au cours de clôture de vendredi 12 mai 2018 à la Bourse de Lisbonne, où le titre EDP avait terminé en hausse de 0,75% à 3,11 euros.

Le groupe chinois exploite le plus grand barrage du monde

Le groupe chinois a également lancé une OPA sur la filiale pour les énergies renouvelables d'EDP, EDP Renovaveis, proposant 7,33 euros par action, un prix inférieur au dernier cours du titre. EDP Renovaveis a clôturé vendredi en hausse de 0,58% à 7,84 euros.

China Three Gorges Corporation (CTG) est spécialisé dans la construction et l'exploitation de centrales hydroélectriques, ainsi que dans les sources d'énergies renouvelables. Comme son nom l'indique, le groupe China Three Gorges Corporation a construit le barrage gigantesque des Trois-Gorges, situé au coeur de la Chine et considéré comme la plus centrale hydroélectrique au monde.

Le groupe chinois "est depuis de longues années un actionnaire de référence. Nous n'avons rien à opposer" à une OPA, a déclaré le Premier ministre portugais Antonio Costa avant même l'annonce de l'opération. Cette prise de contrôle chinoise constituerait une première en Europe pour un opérateur national d'électricité sachant que CGN est le partenaire financier chinois d'EDF pour la construction des deux réacteurs EPR d'Hinkley Point au Royaume-Uni.

Outre le Portugal, EDP est aussi présent en Espagne, au Brésil et aux États-Unis (sur le marché éolien). L'opérateur portugais compte au total 9,8 millions de clients sur le marché de l'électricité (dont 5,4 millions rien qu'au Portugal) et 1,5 million sur celui du gaz naturel. EDP affiche une capitalisation boursière de près de 11,4 milliards d'euros. Au Portugal, le Premier ministre a rappelé, à propos de l'OPA chinoise, "qu'il est important de savoir ce que les actionnaires souhaitent faire de l'entreprise(...). J'espère que leur ambition sera bonne pour notre économie."

Frédéric Bergé