BFM Business

Pourquoi Google et Apple misent tant sur les énergies vertes

Sundar Pichai comme Tim Cook croient au potentiel des énergies renouvelables.

Sundar Pichai comme Tim Cook croient au potentiel des énergies renouvelables. - Ramin Talaie / Stephen Lam / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP - Montage BFM Business

Les deux géants américains s’affichent désormais comme des entreprises éco-responsables. Réduction de leur consommation d’énergie et développement des sources renouvelables sont au cœur de leur stratégie.

Google et Apple s'adonnent-t-ils au jeu du "greenwashing", cette mode qui consiste à mettre en avant certains engagements environnementaux afin de se donner une image d'entreprise responsable, ou bien leurs promesses sont sérieuses ?

Dans un récent billet de blog, la firme de Mountain View (Californie), par la plume de Urs Hölzle, son vice-président adjoint en charge des infrastructures techniques, annonce qu'elle "atteindra son objectif d'utiliser 100% d'énergie renouvelable pour ses activités" c'est-à-dire pour l'alimentation de ses bureaux comme pour l'alimentation de ses -gourmands- datacenters, à l'horizon 2017. Une "étape historique" selon l'auteur de la publication qui rappelle que cet objectif ne devait pas être atteint avant l'horizon 2025.

Urs Hölzle affirme ainsi que Google est "aujourd'hui le plus grand acheteur d'énergie renouvelable au monde". Ce dernier précise que la société dirigée par Sundar Pichai dispose de contrats portant sur la fourniture de "2,6 gigawatts d'électricité éolienne et solaire" et qu'elle continuera d'acheter du courant vert dans les années à venir. Google entend continuer à encourager et à subventionner la création de fermes solaires ou de parc éoliens mais souhaite aussi se concentrer "sur la création de nouvelles sources d'énergie renouvelables"

Les énergies vertes, une source... d'économie 

Si Google investit autant dans les énergies renouvelables, c'est avant tout par ce que leur coût a fortement diminué. Les prix de l'éolien et du solaire "auraient baissé de 60% et 80% en six ans, prouvant ainsi que les renouvelables sont devenues l'option la moins chère" pour faire fonctionner les services de l'entreprise souligne Urs Hölzle. 

Du côté d'Apple, la stratégie adoptée par Tim Cook est très similaire. Depuis plusieurs années déjà, l'entreprise s'est engagée à réduire ses besoins énergétiques, mieux, elle les couvre quasi-intégralement grâce au soleil et au vent. Dans son dernier rapport environnemental, la firme de Cupertino (Californie) indique que 100% de ses opérations américaines et 87% de ses opérations internationales sont couvertes par les renouvelables. L'entreprise cherche désormais à faire évoluer la consommation d'énergie de ses fournisseurs et sous-traitants. 

À l'image de Google, Apple investit également massivement dans les énergies renouvelables. L'entreprise a consacré 850 millions de dollars (800 millions d'euros) à l'édification d'une ferme solaire de 530 hectares destinée à alimenter son nouveau siège, son data center ainsi que plusieurs de ses Apple Stores. 

Les éloges de Greenpeace 

Enfin, depuis cet été, Apple détient officiellement aux États-Unis, une licence de fournisseur d'énergie ce qui l'autorise à injecter sa production sur le réseau électrique national mais aussi à la vendre auprès de particuliers comme de professionnels. 

Les deux entreprises s'investissent donc de plus en plus pour réduire leur facture énergétique ainsi que leur empreinte carbone. Dans son dernier rapport annuel intitulé "Clicking Clean: a guide to building the green internet", l’ONG Greenpeace a analysé les comportements des géants de la tech et a dressé un classement des entreprises les plus éco-responsables. Ses membres classent Apple sur la première marche du podium, trois marches devant … Google.

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV