BFM Business

Les économies d’énergie devront être doublées d’ici à 2017

Les économies d'énergie vont être doublées, incitant les fournisseurs a plus de rachats de certificats auprès des ménages qui font des travaux d'isolation.

Les économies d'énergie vont être doublées, incitant les fournisseurs a plus de rachats de certificats auprès des ménages qui font des travaux d'isolation. - -

Philippe Martin, ministre de l'Ecologie, a dévoilé le nouveau programme de réduction de la consommation énergétique pour la période 2015-2017, ce jeudi 12 décembre. L'objectif est de doubler les économies d’énergie.

Les efforts vont devoir s'intensifier. Les économies d’énergie devront être presque doublées, a annoncé Philippe Martin, ce 12 décembre. Le ministre de l’Ecologie a dévoilé la troisième période du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), qui s’étendra de 2015 à 2017.

Imposer des économies aux fournisseurs

Ce système oblige les vendeurs d’énergie, qu’il s’agisse d’électricité comme EDF ou de carburants comme la grande distribution, a réaliser des économies d’énergies selon un volume imposé. Pour cela, ces entreprises doivent fournir des certificats. Faute de remplir leurs obligations, elles sont soumises à des amendes, de l’ordre de 2 centimes par kWh manquant.

Pour fournir ces certificats, les entreprises peuvent choisir leurs moyens. Les CEE peuvent être obtenus via des projets d’économies d’énergie au sein de l’entreprise, mais aussi en les achetant aux ménages ou aux installateurs qui réalisent des travaux d’isolation. Un foyer qui change sa chaudière peut ainsi récupérer 500 euros en moyenne auprès de la grande distribution.

Un système simplifié pour les ménages

Ce processus sera désormais simplifié via "la standardisation des documents et un processus déclaratif de demande", explique le communiqué du ministère de l’Ecologie. Un comité de pilotage sera aussi mis en place pour assurer le dialogue avec les entreprises imposées.

Mis en place en 2006, le dispositif coûte environ 350 millions d’euros par an aux sociétés qui y sont soumis, selon la Cour des comptes. Mais les résultats sont là, puisque les objectifs ont largement été dépassés sur la période 2006-2009 et le seront également entre 2011 et 2014.

Audrey Dufour