BFM Business

Le plan de la Chine pour doper ses énergies propres

Une ferme éolienne à proximité du village chinois de Zhangbei situé au nord-ouest de Pékin. (image d'illustration)

Une ferme éolienne à proximité du village chinois de Zhangbei situé au nord-ouest de Pékin. (image d'illustration) - Frédéric J. Brown - AFP

À l'horizon 2020, l'évolution du mix énergétique chinois pourrait permettre au pays de produire la moitié de son électricité grâce aux énergies renouvelables, indique l'Administration nationale de l'énergie.

Toujours friand du charbon, le premier pollueur mondial souhaite accélérer sa transition énergétique. Quelques jours après l'important pic de pollution, qui a paralysé une grande partie du territoire, la Chine vient de dévoiler un nouveau plan de soutien aux énergies renouvelables.

Cette feuille de route, présentée par l’Administration nationale de l’énergie (le régulateur local du secteur) prévoit, sur 5 ans, le développement et le raccordement rapide au réseau électrique de milliers de projets solaires, éoliens ou hydrauliques. Pour y parvenir, l'État entend consacrer sur cette période une enveloppe de 2.500 milliards de yuans (soit 344 milliards d'euros).

Selon le document présenté par les autorités chinoises, cet investissement conséquent permettrait également la création "de plus de 13 millions d'emplois" dans le secteur des énergies renouvelables. 

Un millier de fermes solaires à construire 

Comme l'indique l'agence Reuters, cette nouvelle feuille de route du secteur vient s'ajouter et non se substituer aux orientations fixées fin 2016 par la Commission nationale pour le développement de la réforme. Cet organe de planification du pays annonçait alors des investissements conséquents dans l'éolien, l'hydraulique, la géothermie ou encore le solaire.

Selon les documents présentés, cette dernière source d'énergie est bénéficiaire du plus fort investissement consenti par les autorités chinoises. "1.000 milliards de yuans (138 milliards d'euros)" seront accordés à cette source afin de multiplier par cinq, d'ici à 2020, les capacités de production du pays. Ce qui implique la construction de milliers de fermes solaires à travers le territoire. 

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV