BFM Business

Le plan de l’Inde pour réduire sa dépendance aux énergies fossiles

Les toits de 7.000 gares indiennes vont être équipés de panneaux photovoltaïques. (image d'illustration)

Les toits de 7.000 gares indiennes vont être équipés de panneaux photovoltaïques. (image d'illustration) - Noah Seelan - AFP

Pour produire plus d'électricité verte et consommer moins de charbon, le gouvernement indien vient de lancer un ambitieux plan de conversion des gares du pays aux énergies renouvelables.

L'Inde cherche par tous les moyens à réduire sa dépendance aux énergies fossiles. Troisième plus gros consommateur d'énergie au monde -derrière les États-Unis et la Chine- le pays s'appuie essentiellement, d'après les données de l’Agence internationale de l’énergie, sur le charbon et le pétrole pour produire son électricité. Pour tenter d'inverser cette tendance, l'Inde a lancé plusieurs programmes visant à développer les sources d'énergie renouvelables (éolien, solaire, biomasse, ...). 

Le dernier projet initié par le gouvernement a été présenté mi-février, par Arun Jaitley, le ministre indien des Finances. Celui-ci consiste à équiper, en partenariat avec Indian Railways, la compagnie nationale de chemin de fer, la quasi-totalité des gares du pays (7.000 bâtiments sur 7.137) de panneaux photovoltaïques.

L'énergie générée par ces milliers de panneaux solaires permettra aux 7.000 gares concernées d'être autonomes en énergie. Le surplus de production sera lui revendu aux énergéticiens locaux. 

L'Inde dispose déjà de trains et d'un aéroport solaires 

Depuis l'année dernière Indian Railways, qui s'est engagé à créer 1.000 mégawatts de capacités solaires dans les 5 ans à venir, fait circuler certains trains équipés de panneaux photovoltaïques. Situés sur le toit des wagons, ces équipements fournissent suffisamment d'énergie pour alimenter en électricité l'éclairage ou la ventilation des voitures. Selon la compagnie, un tel dispositif lui permet d'économiser 90.000 litres de diesel par an et réduire de 200 tonnes ses émissions de dioxyde de carbone (CO2). 

L'Inde, qui dispose de la plus grande centrale solaire du monde, a même réussi à convertir un aéroport aux énergies vertes. Quelque 46.000 panneaux solaires alimentent en électricité l'aéroport international de Cochin, porte d'entrée de la province du Kerala. 

Le pays, qui entend disposer de 100 gigawatts (GW) de capacités solaires à l'horizon 2020 contre 9 GW actuellement, accueille depuis fin 2015 le siège de l'Alliance solaire internationale. Cette structure, créée à l'issue de la COP21, entend accompagner les États dans leur transition énergétique et installer 1.000 GW de puissance solaire à l'horizon 2030 pour un montant total de 1.000 milliards de dollars d'investissements.

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV