BFM Business

 Aux Pays-Bas, les trains ne roulent plus qu'à l'éolien

A l'horizon 2018, les chemins de fer utiliseront uniquement l'énergie éolienne comme carburant.

A l'horizon 2018, les chemins de fer utiliseront uniquement l'énergie éolienne comme carburant. - Radek Mica - AFP

Le secteur ferroviaire néerlandais a achevé la transition énergétique dans laquelle il s'était engagé. Désormais, l'éolien fournit 100% de l'énergie nécessaire à ce secteur.

100% des trains néerlandais roulent désormais grâce à l'énergie éolienne. Avec un an d'avance par rapport à leurs engagements, la société nationale des chemins de fer des Pays-Bas n'utilise plus que la force du vent pour faire circuler les trains sur son réseau. Une première mondiale. 

Autre bonne nouvelle: le pays qui importait jusque-là l'énergie renouvelable qu'il consommait est parvenu à produire l'intégralité de celle utilisée par les chemins de fer sur son propre sol. Le tout grâce aux centrales éoliennes nouvellement créées par Eneco, le producteur néerlandais. Cette énergie écologique alimente un réseau ferroviaire assurant, chaque jour, 5.500 voyages avec, en moyenne, 600.000 passagers transportés. 

Un an d'avance

L'engagement de faire rouler les trains grâce à l'éolien faisait suite à une condamnation des Pays-Bas par la justice à l’été 2015. La décision enjoignait le pays à réduire de 25% ses émissions de CO2. La Haye avait présenté, entre autres solutions pour y parvenir, cette révolution des chemins de fer. 

Un accord conclu entre des compagnies électriques néerlandaises et certains opérateurs ferroviaires du pays prévoyait qu'au moins 50% de l’électricité utilisée par les trains circulant sur le réseau national soit issue de sources d'énergie renouvelable à fin 2015. Ce taux devait atteindre 100% en 2018. Les Pays-Bas y sont donc parvenus avec un an d'avance. 

Antonin Moriscot