BFM Business

La solution de Philips pour en finir avec les polluantes lampes à pétrole

Philips a lancé une solution d'éclairage LED solaire pour terrains de football. Le groupe mise sur les lampes solaire led pour favoriser le développement économique des pays les plus pauvres.

Philips a lancé une solution d'éclairage LED solaire pour terrains de football. Le groupe mise sur les lampes solaire led pour favoriser le développement économique des pays les plus pauvres. - Phlips Lightning

Les Nations-Unis ont décrété 2015 année internationale de la lumière. A cette occasion, le leader mondial de l'éclairage interpelle responsables politiques et aux acteurs économiques. Privés d'électricité, 1,3 milliards d'humains s'éclairent avec des lampes à pétrole ou des bougies. Philips a la solution : des éclairages Led solaire.

"J’appelle les responsables politiques à s’engager ensemble pour éradiquer ce manque de lumière d’ici 2030". Le message d'Eric Rondolat, CEO de Philips Lighting est très clair. Il ajoute: "l’éclairage LED solaire peut transformer des communautés rurales et sauver des millions de vies ". On estime à 1,5 million le nombre de personnes qui meurent chaque année à la suite d'incendies ou victimes de maladies respiratoires. Les réseaux électriques ne sont parfois pas développés dans certaines contrées en raison des contraintes géographiques ou du manque de moyens. Le solaire s'avère donc la solution idéal. Philips s'appuie sur son savoir-faire: une lanterne solaire à LED. L'ensemble comprend un panneau photovoltaïque, une batterie et un système d'éclairage. Le coût est estimé entre 9 et 17 euros. A titre de comparaison, un foyer va dépenser environ 43 euros par an pour acheter des bougies ou du kérosène pour le fonctionnement d’une lampe à pétrole.

Sociabilisation et sécurité

L'investissement est faible mais encore conséquent pour des habitants aux revenus plus que modestes. Eric Rondolat met en avant les solutions de micro-crédit envisageables. Le groupe compte s'appuyer aussi sur des relais locaux: des distributeurs qui ont des petits commerces. L'objectif est également de favoriser l'acquisition de compétences afin de savoir utiliser ces produits et pouvoir assurer une maintenance de base. Les ONG pourraient être aussi un bon vecteur de communication. Philips met en avant son expérience dans une douzaine de pays à travers ce qu'il appelle les "Centres de lumière communautaires" (CLC) . Des systèmes d'éclairage Led solaire sont installés la plupart du temps à côté d'un terrain de sport. L'espace est éclairé après le coucher du soleil. Le système favorise la socialisation et assure aussi une meilleure sécurité autour de ces lieux. 

Une croissance d'un point du PIB

Une centaine de CLC ont été installés dans ces pays d' Afrique, où quelque 500 millions de personnes n’ont pas accès à la lumière. C'est le cas en particulier en Afrique du Sud. La solution de lanterne solaire à LED s'applique aussi bien à des habitations individuelles, qu'à des bureaux ou encore des écoles. Certains élèves s'éclairent encore bien souvent à la lampe torche. Philips Lighting s'appuie sur des partenaires pour la fabrication du produit mais se refuse à en dire davantage. Pour le groupe, l'impact de la lumière sur le développement social et économique est bel et bien réel. Selon Eric Rondolat, cet accès à la lumière permettra une croissance d'un point du PIB mondial à l'horizon 2030. Philips a toujours été très actif pour faire évoluer les modèles: en 2006, le groupe avait lancé un appel en faveur de la suppression des lampes à incandescence. L'Année internationale de la lumière lancée ce lundi 19 janvier est une initiative globale qui vise à sensibiliser les citoyens du monde entier sur l'importance, dans leur vie quotidienne, de la lumière et des technologies qui y sont associées.

Nathalie Croisé