BFM Business

La France, bonne élève des énergies propres

Selon Global Data, la France a tous les atouts pour réduire sa dépendance aux énergies fossiles.

Selon Global Data, la France a tous les atouts pour réduire sa dépendance aux énergies fossiles. - -

Parmi tous les pays européens, l’Hexagone serait le mieux placé pour parvenir à réduire la production d’énergie d’origine fossile d’ici 2020, estime l’institut de recherche Global Data.

Pour une fois, ce n’est pas l’Allemagne à qui l’on décerne les lauriers du meilleur élève en matière d’énergie propre. Selon une étude de l’institut Global Data, relayée par La Tribune, la France est le pays qui a le meilleur potentiel pour réduire sa dépendance aux énergies fossiles dans les 10 années à venir.

L'Hexagone a, effet, entrepris de réduire la capacité de production de ses centrales thermiques depuis plusieurs années. Actuellement, elles fournissent 27 720 mégawatts (MW). D’ici 10 ans, leur production ne devrait plus représenter que 3 783 MW, soit une baisse annuelle de 1,9 %.

Les énergies renouvelables et le nucléaire vont donc être sollicités pour compenser à la fois le recul de la production des centrales thermiques et répondre à la demande croissance en énergie. Le rapport table sur des besoins qui vont passer 130 231 MW à 156 639 MW en 2020.

Divergences sur la part du nucléaire

Les énergies renouvelables seront les plus sollicitées. Global Data estime que le secteur va connaître une croissance annuelle de 12 %, et ainsi passer de 12.458 MW en 2012 à 30.887 MW en 2020. Les multiples changements de réglementation et de conditions tarifaires ont freiné le développement de cette filière, soulignent les analystes. Quant au nucléaire, il sera appelé à augmenter de 0,8 % par an, pour atteindre une production 67,530 MW by 2020.d’ici 2020.

Mais les projets du gouvernement pourraient changer la donne. Lors de sa campagne, François Hollande s’est engagé à faire passer de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité en France, d'ici 2025.

La conférence environnementale qui sera organisée par le gouvernement les 14 et 15 septembre, devrait permettre d’en savoir plus sur les priorités retenues pour mettre en œuvre la transition énergique.

BFMbusiness.com